En ce moment En ce moment

Les Français perdent 942 € chaque année, lors de déplacements professionnels

Publié par le | Mis à jour le
Les Français perdent 942 € chaque année, lors de déplacements professionnels
© carballo - Fotolia

Les voyageurs d'affaires français citent le plus souvent les outils de paiement virtuels (52 %) et les outils de réservation et de reporting des dépenses (50 %) parmi les technologies sur lesquelles leurs employeurs devraient se concentrer, selon l'étude SAP Concur.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les résultats de la dernière étude SAP Concur (solutions de gestion de notes de frais et des déplacements professionnels) sur les préoccupations et l'adoption des outils technologiques nécessaires au voyage d'affaires mettent en lumière le besoin urgent, pour les entreprises, d'adopter des technologies efficaces afin de faciliter les déplacements professionnels de leurs employés. Voici les faits marquants de cette étude à retenir concernant la France:

- Plus de la moitié des entreprises jugées en retard sur la technologie et sur les remboursements.

- Plus de la moitié, 57 % des voyageurs d'affaires français estiment que leur entreprise est en retard dans l'adoption des technologies les plus récentes pour faciliter leurs déplacements professionnels. Ainsi, les voyageurs d'affaires français citent le plus souvent les outils de paiement virtuels (52 %) et les outils de réservation et de reporting des dépenses (50 %) parmi les technologies sur lesquelles leurs employeurs devraient se concentrer.

- Leurs inquiétudes ne sont néanmoins pas infondées. Près de la moitié (47 %) des Français ont des retards d'environ 15 jours voire plus, concernant le remboursement de leurs voyages d'affaires, contre 25 % de leurs homologues mondiaux. En effet, les voyageurs d'affaires français ont attendu, en 2018, 17 jours en moyenne pour se faire rembourser, contre 12 jours pour les employés du reste du monde.

Non seulement les voyageurs d'affaires français sont patients pour percevoir leurs remboursements, mais ils perdent également de l'argent au cours du processus. En 2018, ils ont perdu en moyenne 942 € de dépenses liées aux voyages, contre une moyenne mondiale de 746 €.

Une utilisation encore trop peu structurée et un manque de confiance de la part des employés

Le problème peut provenir du fait que les voyageurs d'affaires français voyagent avec moins de soutien et de directives de la part de leurs employeurs que leurs homologues mondiaux. Un peu plus de la moitié (52%) des entreprises françaises ont des politiques de voyages structurées, contre 58 % au niveau mondial.

Les voyageurs d'affaires français cherchent par ailleurs à tirer parti de la technologie dans la gestion de leurs voyages mais ne les ont pas autant adoptées que le reste du monde. Les solutions de réservation en ligne en France sont actuellement les outils les moins utilisés (28 % contre 38 % dans le monde) pour les voyages d'affaires.

Enfin, les voyageurs d'affaires français qui utilisent des solutions de réservation en ligne sont beaucoup moins susceptibles, que leurs homologues mondiaux, de les utiliser pour obtenir de meilleurs prix (49 % contre 64 % au niveau mondial), pour une meilleure information (44 % contre 66 %) et pour plus d'alternatives (44 % contre 55 %).

"Les questions sociétales et les expériences des employés ont de plus en plus d'impacts sur notre façon de voyager. Ces changements s'accompagnent de nouvelles attentes de la part des employés en déplacement qui ne devraient pas passer inaperçues", commente Mike Koetting, directeur de la stratégie des produits, SAP Concur. "Alors que les entreprises continuent d'essayer de maximiser la satisfaction des voyageurs, la réalité est que les employés sont avides de plus d'intelligence émotionnelle, de conseils et d'une meilleure technologie alors qu'ils sont confrontés à des frustrations communes et à des préoccupations individuelles uniques, laissant place à des améliorations parmi les organisations de toutes tailles."

Téléchargez le rapport complet du livre blanc

Je m'abonne

la rédaction

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet