Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Les 5 règles de la communication non verbale pour être plus impactant

Publié par le - mis à jour à
Les 5 règles de la communication non verbale pour être plus impactant

Les entreprises commencent à reconnaitre l'importance de la communication non verbale dans les relations humaines et dans le développement commercial. Utiliser les gestes pour être plus impactant ou mieux appréhender le profil comportemental de son interlocuteur constitue une valeur ajoutée qui fait la différence.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les gestes parlent à notre insu. La communication non verbale permet de comprendre plus facilement son interlocuteur et a un impact beaucoup plus puissant que le verbal.

Appréhender la signification des gestes et du corps constitue un atout essentiel dans le développement des compétences relationnelles. Elle permet d'améliorer ses capacités à détecter les comportements des autres pour évaluer la vérité et les émotions ressenties par son interlocuteur et identifier s'il est d'accord.

Savoir décrypter le langage non-verbal (micro expressions, posture, gestes, attitude...) apporte une autre perspective à sa communication relationnelle, aussi efficace dans sa vie professionnelle que personnelle.

Il est convenu que les enfants et les adultes comptent plus sur les signaux non verbaux que sur les signaux verbaux pour interpréter les messages des autres. Selon une étude du professeur A. Mehrabian, l'impact des mots dans une communication ne représente que 7%. La communication paraverbale et non verbale représente 93 % de l'impact d'une communication. Pourtant, la communication non verbale est très peu maîtrisée. De nombreuses entreprises commencent aujourd'hui à former leur personnel, car elles ont compris la puissance et l'efficacité de cette communication sur le plan commercial.

Quelles sont les 5 principales règles à retenir ?

Règle 1 : l'observation-l'observation-l'observation

A l'instar de la règle d'or pour réussir dans le commerce ("l'emplacement, l'emplacement et l'emplacement"), la communication non verbale a pour règle : "l'observation, l'observation et l'observation".

Dans une communication interpersonnelle, il faut écouter et observer 2 fois plus qu'on ne parle. Quand on parle, il faut questionner 2 fois plus qu'on affirme. Quand on affirme, on reformule deux fois plus qu'on exprime ses idées. Ainsi, une communication réussie est fondée sur l'observation, le questionnement (observation), la reformulation (observation de sa réaction) et éventuellement l'expression de ses idées. Il est essentiel de repérer les gestes de son interlocuteur qui révèlent une mine d'informations qui vous permettront de vous adapter à son profil comportemental.

Pour repérer le mensonge par exemple, il est nécessaire de repérer le ou les signes qui vous paraissent anormalement suspects (gorge, mains, regard, paupières, lèvres etc.)

Règle 2 : respecter la concordance entre gestes et paroles

Si je vous dis "je suis très heureux d'être là" sans sourire, les bras croisés avec un ton de voix monotone, il y a une discordance, c'est-à-dire un contraste entre le son et l'image.

Or, l'image est supérieure au son. On attache plus de crédit à l'image qu'au son, au non verbal plutôt qu'au verbal.

Bien communiquer c'est donc respecter la concordance entre les gestes et la parole.

Règle 3 : être bien aligné de la tête aux pieds

Pour bien communiquer il est essentiel d'avoir une posture droite, bien ancrée dans le sol avec un regard panoramique et un sourire décontracté. Il faut donc avoir une posture alignée entre le haut de la tête, le buste, les jambes jusqu'aux pieds. En résumé, Il s'agit de porter une attention particulière aux vecteurs d'émotion que représentent les positions des jambes, des pieds, les mains, le regard et le sourire.

Bien entendu, cela se travaille en média training afin que la communication non verbale soit plus impactante.

Règle 4 : inspirer confiance en utilisant les postures qui rassurent

S'il est indéniable que le manque de confiance agit sur le corps (si j'ai peur : je ne me tiens pas droit, je respire mal et je ne souris pas), le corps agit surtout sur la confiance. Il est important d'adopter la posture correspondant à ce que l'on souhaite exprimer.

Par exemple, si vous êtes manager et que vous devez rassurer votre personnel. Si vous parlez les mains tournées vers le ciel, vous enverrez un message d'insécurité, de vulnérabilité (vous attendez que le ciel vous aide). Alors que si vous parlez avec les mains vers le sol ou vers vos collaborateurs vous les rassurerez car inconsciemment, il renvoie à l'image de la "main posée sur l'enfant" pour le rassurer.

Pour bien communiquer, il convient d'inspirer confiance en faisant attention à la posture, à la respiration et au sourire. Il s'agit d'avoir une posture ouverte et ancrée, en gérant sa respiration et en pensant à sourire de façon décontractée (pas de sourire nerveux).

Règle 5: utiliser une gestuelle riche accompagnant le discours

La communication non verbale doit s'exprimer en accompagnant le discours pour lui donner vie. Tel un spectacle, nous sommes attachés à la gestuelle qui donne une dimension visuelle importante et vient compléter la dimension verbale. La gestuelle est riche de gestes symboliques, figuratifs et projectifs. Accompagner son discours de ces gestes permet d'être plus impactant. A condition de les utiliser à bon escient.

Concrètement

Pour être impactant, il faut éviter de parler en réunissant ses mains. Il convient d'ouvrir ses mains, leur donner de la vie et les utiliser comme vecteur de démonstration de vos propos.

La position des mains est importante. Il faut éviter de placer la paume des mains vers le ciel. Cela serait un signe de vulnérabilité et d'impuissance. Au contraire, il faut positionner la paume des mains vers vos interlocuteurs. C'est plus rassurant pour eux.

La communication non verbale doit s'accorder au discours de manière à donner de la cohérence et de la crédibilité. Par exemple, lorsque vous dites " bonjour, et merci à vous d'être présents aussi nombreux", il faut éviter de croiser ses mains ou de les mettre derrière le dos. Il faut s'ouvrir vers les autres et donc dégager une posture et une gestuelle en concordance avec votre intention.

Enfin, la posture générale de la tête au pied doit être droite, franche, stable avec le buste droit, les pieds bien ancrés dans le sol, le regard panoramique et un visage décontracté et souriant pour inspirer confiance en ayant confiance.

Pour conclure

En travaillant sa communication non verbale et en respectant ces 5 règles essentielles, chacun pourra améliorer ses compétences relationnelles et développer ainsi son impact avec efficience et efficacité.

Pour en savoir plus


Arnaud Bochurberg est professeur des universités associé à l'université Gustave Eiffel où il enseigne la psychosociologie de la communication.Il est coach en média training et expert en profilage comportemental.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande