Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Les Décideurs Achats 2021 sont....

Publié par le - mis à jour à
Les Décideurs Achats 2021 sont....

Hélène Paul, directrice achats de Michelin, a donc été élue directrice achats de l'année dans le cadre de nos Trophées Décisions Achats / CNA. A ses côtés, Stéphane Faustin Leybach, directeur achats du groupe Naos et Max Rossigneux, directeur achats de la Monnaie de Paris.

Je m'abonne
  • Imprimer

C'est donc la dynamique directrice achats de Michelin que vous avez désignée Décideur Achats de l'année 2021, dans le cadre de la 13e édition des Trophées Décision Achats - Conseil national des Achats (voir tous les résultats: cliquer ici). Hélène Paul représente bien l'évolution des directions achats dont les dirigeants présentant des profils de plus en plus variés. Ils sont aujourd'hui nombreux à ne plus être issus du sérail, à avoir embrassé d'autres métiers en amont, qui leur ont permis de développer des compétences transverses venant enrichir la fonction, de mieux connaître les métiers et leus problématiques. Ingénieure de formation, Hélène Paul a ainsi traversé plusieurs vies chez Michelin qu'elle a intégré en 1985. Elle y a exercé "des rôles liés aux systèmes d'information, à la fonction RH et aux achats". "Ce sont les trois métiers d'ancrage autour desquels j'ai construit ma carrière chez Michelin", nous avait-elle raconté lorsque nous l'avions rencontrée pour faire son portrait. "Ces trois domaines semblent éloignés mais ils mobilisent un certain nombre de compétences communes". ( Lire son portrait, cliquer ici )

Depuis 2018, elle préside à la destinée des achats du Groupe Michelin en veillant particulièrement à sa relation fournisseurs: "nous avons développé des relations stables dans la durée, une confiance et un respect mutuel, qui permettent d'assurer un support privilégié de part et d'autre". Et pour faire face à la crise actuelle (dans une interview qu'elle nous avait accordée récemment), Hélène Paul expliquait pouvoir compter sur "la robustesse de notre gestion des risques : une cartographie des risques marchés/fournisseurs, renouvelée chaque année et à partir de laquelle nous définissons des plans de continuité. Ces plans s'appuient sur une moindre dépendance à certains pays, des sourcings alternatifs, des stocks stratégiques et des substitutions de produits".

Trophées argent et bronze

Aux côtés de Hélène Paul, qui a remplacée Christophe Jan, CPO de Orange France, nommé Décideur Achats 2020, Stéphane Faustin-Leybach, directeur des achats du Groupe NAOS (Bioderma / Institut Esthederm / Etat Pur / Dipta), qui a reçu le trophée argent et qui succède ainsi à Sonia Martin, alors directrice des achats du Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes, et Max Rossigneux, directeur achats de la Monnaie de Paris, qui a reçu le trophée bronze et qui succède ainsi à Christophe Gourlay, CPO de Alstom.

Stéphane-Faustin Leybach est un directeur achats très engagé en faveur de l'environnement. Au sein du groupe NAOS, qu'il a rejoint il y a 17 ans et duquel il est directeur des achats groupe depuis plus de 7 ans, il a mis en place une politique achats où les enjeux environnementaux sont au même niveau que les enjeux économiques. Ce qui se traduit par différentes actions concrètes, comme favoriser les chaînes courtes, développer l'écoconception avec les fournisseurs, transformer le parc véhicules, etc. En passionné, il se fait également fort de créer une émulation environnementale auprès des autres collaborateurs de Naos. Avec ses équipes, il rédige actuellement un scénario de neutralité carbone, pour lequel il devra embarquer toutes les parties prenantes de la chaîne de valeur. Il pilote, par exemple, un programme de fabrication des flacons directement dans les usines, permettant de supprimer les transports en camion. Avec son groupement d'acheteurs du Cosmed (association professionnelle de la filière cosmétique en France), il contribue à un consortium dans le Sud ayant pour objectif de sourcer mondialement des alternatives au plastique. "En sourçant ensemble, nous agissons concrètement sur tout l'écosystème de la filière cosmétique", précise-t-il.

Max Rossigneux, directeur achats de la Monnaie de Paris, est un grand curieux. Une qualité qui lui semble essentielle pour faire ce métier: "Il faut être en éveil pour chasser l'innovation et accompagner le développement de l'entreprise". Il s'efforce ainsi de proposer de nouvelles solutions aux métiers. "Le relationnel avec les clients internes est l'axe principal du métier d'acheteur. Il doit avoir une bonne capacité d'écoute pour être force de propositions grâce aux solutions glanées à l'extérieur" . Max Rossigneux a pris la direction achats de la Monnaie de Paris en 2008. Au coeur de sa mission: créer des liens de partenariat avec ses fournisseurs, parce que nombre des sujets achats qu'il porte ne peuvent se faire sans une collaboration forte. C'est par exemple le cas du travail mené sur la réduction du plastique. Ce décideur a aussi et surtout a oeuvré à faire accepter les achats comme une fonction qui accompagne les clients internes. "Il a fallu démontrer que nous ne sommes pas des cost killers mais des apporteurs de solutions".


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande