Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

SPIE France : une politique achat nationale, assortie d'une agilité locale

Publié par le | Mis à jour le
SPIE France : une politique achat nationale, assortie d'une agilité locale
© Atlantis - Fotolia

Récente, la filière achats de la division Tertiaire de SPIE Industrie & Tertiaire semble savoir surfer sur les standards qui fonctionnent pour optimiser ses postes stratégiques. Elle sait aussi garder un oeil ouvert sur les solutions plus évoluées, d'autant qu'elles peuvent accélérer son ascension.

Je m'abonne
  • Imprimer

Spie France, société spécialisée dans les services pour l'énergie et les communications, a modifié sa structure en 2018, passant d'une organisation opérationnelle régionale et multitechnique à une organisation par marché au travers de six divisions nationales. L'une d'elle, la division Tertiaire, a décidé de définir en parallèle une nouvelle politique achat, en lien avec les priorités du groupe et des enjeux terrain. "Les achats sont vitaux dans le tertiaire, comptabilisant près de 60% de la production. Notre volonté était de centraliser les dépenses qui pouvaient l'être afin de les massifier, et de régionaliser les autres de manière à ce que les opérationnels conservent une flexibilité et une agilité locale", commente Mathieu Bancourt, directeur achat de SPIE Industrie & Tertiaire, division tertiaire.

Un travail de fond, mené durant six mois, permet à la direction des achats de s'acculturer aux modes de fonctionnement jusque-là usités dans les filiales régionales et de comprendre les spécificités de l'environnement de travail. Les réflexions conduisent à la définition de la cartographie achat, à l'identification des stratégies par famille de produits, à la constitution du panel fournisseurs, au regroupement des approvisionneurs en pôles et au déploiement de nouvelles fiches de postes d'après les flux achats. Après négociation de nouveaux accords, le seuil d'autorisation pour les approvisionnements directs a été revu à la hausse de manière à fluidifier les achats, éliminant les intermédiaires entre les clients internes et les fournisseurs. Dans le même temps, le category management a été mis en place, représentant aujourd'hui deux équivalents temps plein et aboutissant à la conclusion de partenariats "pertinents et précis".

Vers la maturité

Trois ans plus tard, la direction des achats de SPIE Industrie & Tertiaire - Division tertiaire tire un bilan sans équivoque. Elle admet avoir amélioré sa productivité et sa performance achats grâce à son organisation "think global, act local", au category management, à la globalisation et avoir largement gagné en maturité. Elle est aussi parvenue à fédérer une population achat et approvisionnement autour d'un projet commun. Quant aux clients internes, "ils sont, dans l'ensemble, plutôt très satisfaits de l'organisation et de la qualité de service", souligne Mathieu Bancourt.

A présent, la direction des achats s'apprête à relever d'autres challenges, comme le basculement de SPIE France sous un nouvel ERP, le déploiement de la solution d'e-procurement Zykus ou de technologies RPA d'ici le 1er janvier 2022. Le cap est donné vers l'automatisation et la digitalisation.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page