En ce moment En ce moment

Publié par Camille George le | Mis à jour le
© fotogestoeber - Fotolia

Je m'abonne
  • Imprimer

C'est l'acheteur qui garantit la valeur d'éco-responsabilité

En posant des jalons forts en termes de RSE dans la rédaction d'un marché ou en utilisant l'ISO 20121 (norme de management responsable dédiée au secteur événementiel) comme colonne vertébrale du marché qu'il adresse, l'acheteur lance un signal aux acteurs du secteur. La maîtrise d'ouvrage publique a fait avancer la filière en donnant l'impulsion. "L'acheteur peut mettre en place différents critères spécifiques, des critères d'amélioration continue, d'outillage autour de la maîtrise des risques. La fait de fonctionner en coût global, d'acheter au juste besoin et de questionner les fournisseurs prestataires sur leur fonctionnement et leur apport de valeur environnementale sont également très importants. La puissance de l'acheteur pour porter la valeur éco-responsable dans l'organisation d'événement est énorme", estime Xavier Parenteau.

Etant donné le montant des commandes, les achats constituent un levier fort de changement et l'acheteur un influenceur de poids. "Ma devise est "Je suis ce que j'achète". Il est donc important de se poser les bonnes questions pour acheter mieux, en réalisant des économies, avec moins de risques, pour in fine générer moins d'impact", explique Xavier Parenteau. C'est sans doute pourquoi l'un de ses premiers objectifs lorsqu'il oeuvrait au Stade de France a été de sensibiliser les achats aux ARD en créant un binôme achats/développement durable. "Avant, pendant et après un événement l'objectif de toutes les parties prenantes doit être de laisser le moins de traces négatives, le moins de dettes possible. Les enjeux sont importants car ils s'évaluent à 360°. Je m'explique : un événement implique un territoire (qui devra répondre à des enjeux de rayonnement, d'ancrage et de small business act au niveau des achats), un lieu (qui aura, lui, des enjeux en matière de construction et d'exploitation) et un organisateur (qui devra répondre à des enjeux en matière de coordination, d'accueil, de décor et de sécurité)."

Aujourd'hui tous les acteurs commencent à aligner leurs démarches RSE. "L'achat événementiel responsable fait tache d'huile, les prestataires s'équipent et s'organisent. Si tous les wagons se raccrochent c'est aussi par ce qu'ils sont poussés par les mécènes et sponsors, en général de grands acteurs du service à l'instar de Bouygues, Orange, Engie ou Schneider, qui acceptent de moins en moins que les organisateurs et prestataires n'intègrent pas une démarche responsable cohérente avec leurs enjeux", souligne Xavier Parenteau.

Lire la suite page 3 - Les impacts se font sentir


Je m'abonne
Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Stratégie achats

Par Ken Aerts et Grégory Wanlin, Enabling Procurement

Si nous partions d'une page blanche aujourd'hui, organiserions-nous encore ces longues et opaques chaînes d'approvisionnement mondiales ? Continuerions-nous [...]