En ce moment En ce moment

Publié par Aude Guesnon le | Mis à jour le

Je m'abonne
  • Imprimer

Que veut dire digitalisation pour les achats de Bouygues Construction?

C'est un axe stratégique et prioritaire. Nous sommes déjà bien équipés - il y a une dizaine d'années, nous avons été précurseurs dans l'industrie de la construction avec un premier outil d'e-procurement - et nous devons continuer à être leaders sur le sujet. Notre outil d'e-procurement compte aujourd'hui 10 500 utilisateurs dans une douzaine de pays. Nous avons 450 catalogues, 250 000 articles hébergés et plus de 6 millions en punch-out. Nous souhaitons à présent aller vers un punch-out dynamique, c'est à dire disposer d'une vue en temps réel des opportunités de marché, profiter du pricing dynamique au travers de marketplaces. Je crois beaucoup à la dynamique de prix et de moins en moins aux prix figés pour un an. Nous nous intéressons également à la RPA pour automatiser des tâches à faible valeur ajoutée, et à la blockchain pour la sécurisation des contrats et la traçabilité de certaines matières premières. Cet été, j'ai rencontré des startups pour identifier des cas d'usages. J'aimerais lancer d'ici fin d'année un POC sur un projet blockchain qui pourrait concerner nos commandes. Nous venons de mettre en place un nouveau système de e-sourcing, développé en interne pour transmettre les appels d'offres aux fournisseurs et sous-traitants.

Nous travaillons également à améliorer l'expérience fournisseurs au travers d'une cohérence d'outils. Il est nécessaire de leur simplifier la vie, qu'ils aient la main pour mettre un jour leurs propres informations, qu'ils puissent déposer leurs documents, et en même temps les informer sur Bouygues Construction, qu'ils sachent à qui s'adresser, où trouver les documents, où les déposer, etc... Un des derniers outils, lancé en avril 2019, est un module d'évaluation unique des fournisseurs et des sous-traitants par les opérationnels et les acheteurs. Nous avons harmonisé, à l'échelle de tout le groupe, les process autour d'un seul modèle afin que les chantiers évaluent les fournisseurs sur six critères communs, aussi bien en France qu'à l'international. Avant de lancer une consultation, les acheteurs ont maintenant accès à toutes les informations relatives aux fournisseurs : leur état de santé, notre encours, le taux de dépendance, les données externes et maintenant, donc, les évaluations chantier. C'est une vision à 360 degrés de la relation fournisseurs.

Dernier élément, le travail réalisé sur la data achats - l'ensemble des commandes des acheteurs à travers le monde représentant des centaines de milliers de lignes - nous a permis de refondre complètement notre reporting. Auparavant très figé et peu ergonomique, le reporting achats est aujourd'hui 100% digital, dynamique et ludique au travers d'un outil de datavisualisation.

Intégrez-vous également les appréciations des fournisseurs sur leur collaboration avec Bouygues Construction?

La vision à 360 degrés ne prend pas en considération les appréciations de fournisseurs sur leur collaboration avec Bouygues Construction. Nous avons néanmoins des retours lors des business reviews organisés avec nos fournisseurs sous contrat cadre. Nous avons 480 contrats cadres actifs. Les feedback donnés lors de ces business reviews sont réciproques et... les plans de progrès, également. Nous réalisons également régulièrement des enquêtes de satisfaction fournisseurs.

Quel est, selon vous, le revers de la digitalisation ?

Nous faisons face à de nombreuses tentatives de fraude et d'usurpation d'identité. Des gens passent des commandes, en notre nom, et se font livrer des fournitures qu'ils ne paient pas. Nos fournisseurs habituels savent que nos bons de commande sont équipés de QR codes qui permettent d'authentifier les bons de commande Bouygues Construction mais les fournisseurs avec lesquels nous ne travaillons pas encore l'ignorent. La cybersécurité est un réel sujet.

Vous travaillez beaucoup en POC?

Pour l'instant, ce n'est pas un mode de fonctionnement installé, mais je souhaite le développer. Dans quelques semaines, nous allons avoir l'opportunité de travailler en Test & Learn en Pologne. Localement, nous n'avons pas d'outil achats mais pour accompagner nos chantiers polonais, nous sommes en pleine consultation d'éditeurs sur une suite achats Source to Pay, que nous allons lancer en mode agile avec un produit sur étagère, sans développement spécifique, avec très peu d'API, afin d'obtenir un feedback opérationnel rapide.

Collaborez-vous avec d'autres groupes, d'autres directions achats, dans une logique de filière?

Nous échangeons ponctuellement entre directeurs achats de la filière construction sur des thèmes communs et non stratégiques. Nous avons des problématiques identiques, or chacun refait le monde de son côté, alors qu'ensemble, nous pourrions oeuvrer pour le bien de notre industrie. Nous avons par exemple travaillé sur un questionnaire anti-corruption commun. Nous aimerions construire une plateforme commune sur laquelle l'ensemble des tiers fournisseurs et sous-traitants rempliraient une fois pour toute ce questionnaire. Chacun restera arbitre de l'analyse des réponses avec ses propres critères. Nous cogitons également sur le thème des déchets de chantier, par exemple: comment obtenir un reporting homogène de la part des entreprises du secteur. On pourrait se mettre d'accord sur un même socle qui faciliterait la vie de tout l'écosystème. Nous réfléchissons donc à des thèmes communs sur lesquels il n'y a pas d'enjeux de compétition ni de concurrence pour faire progresser la filière construction. Mais nous n'envisageons pas d'achats en commun comme c'est le cas dans d'autres industries.

Fiche entreprise

Activité de Bouygues Construction : bâtiment, travaux publics, énergies & services, concessions

Nombre de salariés : 57 000 (au 31/12/2018)

Chiffre d'affaires : 12,4 milliards € (2018)

Dépense achats : 3,5 milliards €

Equipe achats : 520 collaborateurs dans 31 pays

Biographie

Eric Bouret est diplômé de Grenoble École de Management. Il est également titulaire d'un MBA de Southern Illinois University. Il a débuté sa carrière aux achats dans le groupe Bouygues en 1998 chez GFC Construction à Lyon. En 2003, il a rejoint Norpac (Lille) comme responsable des Achats, puis a pris en charge les achats de Quille Construction à Rouen en 2006. Il a ensuite été nommé directeur adjoint achats en 2011, en charge de Bouygues Entreprises France-Europe zone sud. En 2013, il a rejoint Hong Kong pour structurer les achats des filiales locales (Dragages Hong Kong, BYME HK, VSL-Intrafor HK), avant d'étendre ses responsabilités achats sur la zone Asie-Pacifique pour l'ensemble des métiers de Bouygues Construction en 2015. Depuis septembre 2017, Eric Bouret est CPO de Bouygues Construction.


Je m'abonne

La rédaction vous recommande

no pic

Aude Guesnon

Rédactrice en chef de décision-achats.fr et de Décision Achats

Après avoir exercé plus de dix ans en tant que réactrice en presse quotidienne, j’ai voulu découvrir un autre pan du métier : je suis devenue secrétaire [...]...

Voir la fiche
Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet