En ce moment En ce moment

Du rôle de la supply chain dans les achats

Publié par le | Mis à jour le
Du rôle de la supply chain dans les achats
© Stillfx - stock.adobe.com

Comment assurer une supply chain solide pour une bonne performance achats ? Un décideur achats d'un gros groupe industriel français témoigne des actions mises en place avec les fournisseurs.

Je m'abonne
  • Imprimer

Pour ce décideur achats du secteur de l'industrie, une supply chain robuste assure la performance globale des achats."Cette performance se mesure suivant trois critères qui sont la livraison en temps et heure, la qualité des produits et leur performance économique, a-t-il indiqué, lors d'une conférence sur "les enjeux de la supply chain dans la performance globale des achats", organisée dernièrement à l'ESCP Europe. "Pour mesurer ce dernier critère, - et je parlerai essentiellement de la partie production qui représente le plus fort volume d'achats, et où la mesure est la plus rigoureuse -, nous vérifions à partir d'un échantillon que les prix diminuent sur l'année en cours", a-t-il expliqué. Cet objectif de baisse des prix doit être partagé par le fournisseur. "L'idée est de réussir à trouver des idées novatrices pour faire évoluer les coûts à la baisse en traquant notamment les dépenses liées à ses difficultés et en analysant avec lui les possibles améliorations. Sans que cette baisse se fasse bien entendu à son détriment".

Afin d'assurer une supply chain solide, l'entreprise a mis en place avec ses fournisseurs un process pour s'assurer de la robustesse de leur outil industriel. "Leurs projets d'amélioration et d'innovation apportent une dynamique sur l'ensemble de la supply chain", a estimé le décideur achats.

Eviter les extra costs

Des dysfonctionnements peuvent cependant impacter la performance globale des achats. "La difficulté essentielle réside dans la longueur de la supply chain, a-t-il souligné. Lorsqu'il y a un maillon faible et qu'il s'agit du premier de la chaîne, cela impacte son ensemble". C'est la raison pour laquelle nous travaillons beaucoup sur la robustesse de l'outil de production, afin d'éviter ces situations dont les effets sont néfastes". Selon lui, la stabilité de la supply chain complète permet d'éviter les "extra costs", souvent difficiles à contrôler. D'autant que, bien souvent, celui qui livre n'est pas à l'origine du retard, que c'est lui qui fait tous les efforts et qu'il est ensuite très difficile d'affecter les coûts au responsable du dysfonctionnement.

"L'entreprise se montre très vigilante à ne pas générer trop d' "extra costs", a insisté le décideur achats. Nous essayons de mesurer le "juste besoin" et nous nous rechallengons afin d'évaluer l'urgence. En effet, un transport aérien n'a pas le même prix s'il est prévu pour le lendemain ou pour la semaine suivante". Quand un maillon faible a été détecté dans la supply chain, Les "Suppliers Performance Managers" (SPM) de l'entreprise sont là pour l'aider à trouver une solution et à s'améliorer. Leur rôle global est de manager la performance et de mettre en place les KPI.

En cas de défaillance d'un des fournisseurs, le double sourcing permet à l'entreprise un ajustement potentiel en fonction des compétences de chacun. "Même si nous avons de la souplesse dans les expressions de besoin, il n'est pas si facile que ça d'ajuster une supply chain au niveau des sites de production. On ne peut pas leur demander du jour au lendemain 50 tonnes de matière supplémentaires". L'anticipation s'avère donc fondamentale. "C'est pour les achats un travail de management et d'animation permanent des équipes".

Je m'abonne

Patricia Dreidemy

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet