En ce moment En ce moment

Relocaliser en France, l'atout coeur des achats

Publié par le - mis à jour à
Relocaliser en France, l'atout coeur des achats
© AJ - Fotolia

Acheter en France ou en Europe permet de sécuriser les approvisionnements (92%), réduire l'impact environnemental (64%), et accélérer la mise des produits sur le marché ou de réduire l'impact social. Mais encore faut-il trouver...

Je m'abonne
  • Imprimer

La crise sanitaire mondiale a poussé les entreprises à se poser de nombreuses questions et notamment celle de la relocalisation de leurs achats. Aujourd'hui, 25% des entreprises envisagent de relocaliser une partie de leurs achats, selon l'étude AgileBuyer - Conseil national des achats (CNA) sur "Les priorités des départements achats en 2020 suite au covid-19". Ils étaient 16% en tout début d'année 2020. "Relocaliser ses achats permet d'augmenter la sécurisation des achats et approvisionnements", commente Olivier Wajnsztok, directeur associé de AgileBuyer et chef d'orchestre de cette étude. "Cette relocalisation des achats aura lieu très essentiellement vers la France (98%) et vers l'Europe (62%). En l'espace de 5 mois, entre fin 2019 et la mi-mai 2020, la destination France pour relocaliser a gagné en attrait."

Cette relocalisation a essentiellement pour but d'acheter français (60%) et européen (52%) incluant la France. A noter que la notion d'achat local est plébiscitée même si c'est dans une moindre mesure. Les entreprises fournisseurs des collectivités locales, les collectivités locales elle-même et tous les acheteurs de produits/services qui se transportent peu (raisons logistiques) vont privilégier l'écosystème local.

Pour les entreprises, relocaliser en France ou en Europe permet de sécuriser les approvisionnements (92%), réduire l'impact environnemental (64%), d'accélérer la mise des produits sur le marché ou de réduire l'impact social.

Quelles contraintes pour le Made in France ?

Cette nouvelle étude révèle que les entreprises sont de plus en plus contraintes pour réussir à acheter du made in France. La première difficulté aux achats made in France est de trouver ces produits en France. 31% des entreprises se disent contraintes par le manque de disponibilité des produits made in France. La barrière liée aux coûts des achats made in France grandit aussi passant le 13% à 18% en moins de 6 mois.

Je m'abonne

la rédaction

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Stratégie achats

Par Ken Aerts et Grégory Wanlin, Enabling Procurement

Si nous partions d'une page blanche aujourd'hui, organiserions-nous encore ces longues et opaques chaînes d'approvisionnement mondiales ? Continuerions-nous [...]