Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Publié par le | Mis à jour le

Je m'abonne
  • Imprimer

Qualité et prix compétitifs

Rencontrer les acteurs du STPA permet non seulement de trouver un terrain d'entente pour travailler ensemble de manière efficace, mais aussi et avant tout de lever les freins liés à ce secteur, qui sont encore trop nombreux au sein des acheteurs. Car, en se rendant dans les lieux de production de ces établissements, les donneurs d'ordre se rendent compte que le travail réalisé par les opérateurs en situation de handicap est de qualité. "Les personnes handicapées mettent un point d'honneur à produire quelque chose de qualité parce qu'on leur fait confiance", observe Christine Auclair (ANRH). Certains s'aventurent même à dire que, parfois, la prestation est même de meilleure qualité qu'avec un sous-traitant classique. David Herz (Tell Me The Truffe) livre une anecdote qui illustre le travail minutieux que peuvent produire les opérateurs du STPA : la filiale japonaise d'un groupe de luxe renvoyait tous les produits dont les étiquettes n'étaient pas parfaitement droites... Jusqu'à ce que le contrôle qualité soit confié à des personnes atteintes de déficiences mentales au sein d'un ESAT ! "Ces personnes sont rassurées par les tâches répétitives et restent plus longtemps concentrées que des personnes non handicapées. La différence permet aussi de répondre à des problématiques auxquelles on ne trouve pas de solution", souligne David Herz.

Faire appel à des établissements du STPA peut aussi être l'occasion de répondre à des pénuries de main d'oeuvre, d'élargir son champ de recherche de profils en tension. De plus en plus d'entreprises confient ainsi des tâches informatiques à des prestataires du STPA, notamment pour tester les développements réalisés.

Autre avantage : ces prestataires sont installés sur le territoire français et faire appel à eux permet de faire d'une pierre deux coups : prendre en compte la problématique du handicap et du Made in France. "Il faut bien avoir en tête qu'une entreprise qui se positionne sérieusement sur ces sujets voit son image redorée, aussi bien en externe (en tant que marque employeur, par exemple) qu'en interne : les jeunes ont besoin que leur entreprise ait de vraies valeurs", pointe Dominique du Paty de Clam (Handiréseau). Et tous ces avantages s'obtiennent à un prix modique : les tarifs pratiqués par les fournisseurs du STPA sont généralement ceux du marché et, de plus, les entreprises qui ont recours à ces prestataires et qui n'atteignent pas les 6 % de personnes en situation de handicap parmi leurs effectifs voient leur contribution minorée jusqu'à 75 %.

Lire la suite en page 3 : Suivi régulier
Je m'abonne

Eve Mennesson

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles