En ce moment En ce moment

[Trophées] Philippe Maraval ou les achats au coeur de la politique de l'emploi

Publié par Aude Guesnon le | Mis à jour le
[Trophées] Philippe Maraval ou les achats au coeur de la politique de l'emploi

Cet amoureux des achats publics pour qui "l'existence d'un code n'est pas du tout une fatalité" et qui a écrit un livre, "Optimiser la commande publique", est à la tête des achats de Pôle Emploi depuis 2011; achats qu'il envisage profondément au service du client final: le demandeur d'emploi.

Je m'abonne
  • Imprimer

Structuré et efficace. Philippe Maraval est aussi précis que le scalpel d'un chirurgien et l'on est alors peu surpris d'apprendre qu'il a longtemps exercé dans le secteur hospitalier; secteur public où les achats publics se sont d'abord professionnalisés. Issu des bancs de Sciences Po Paris et de l'Ecole nationale de la santé publique, l'homme a toujours souhaité oeuvrer dans le social et le sanitaire, "mais orienté vers la production", et il a maintenu le cap.

En 1991, il est nommé directeur des services techniques de l'hôpital de Créteil et doit apprendre le monde du génie civil et le management - "le premier sujet fut l'acculturation avec le monde du génie civil qui a ses codes et son vocabulaire. Ce sont de vraies barrières psychologiques!". Il touche déjà à des gros marchés publics de travaux. En devenant directeur des services économiques de l'hôpital Jean Verdier en 1994, "un poste ultra transversal", il fait des achats résiduels mais ne rentre vraiment à 100% dans les achats qu'en 1998, lorsque le directeur des achats généraux de l'APHP le recrute en tant qu'adjoint. "il s'agissait d'une centrale hyper structurée avec des taux de compliance de 98%. Le niveau d'exigence qualitatif était extrêmement élevé. Ce fut très formateur pour moi", raconte-t-il.

Il passe directeur des achats généraux de Paris en 2001 et gère notamment la mise sous assurance qualité ISO 9001 de l'ensemble des processus. Les achats y sont alors reconnus comme "acteur de l'équilibre financier et d'optimisation des process internes. C'est très gratifiant", reconnaît Philippe Maraval qui a étendu petit à petit la couverture achats de sa direction pour aller de l'hôtelier et de l'alimentaire à l'informatique, rallié en dernier lieu, en passant par la coordination des travaux et du médical. "Le fait d'être en situation de prestation de service vis à vis des hôpitaux de l'APHP obligeait la direction achats à être perpétuellement à l'écoute des clients et à évoluer. Chaque relance de marché était une occasion de s'interroger sur nos fonctionnements. Cela m'a fait prendre conscience de la plus value que peuvent apporter les achats à leur environnement; une plus value intrinsèque dans la régulation des rapports entre l'intérieur et l'extérieur et un élément de réflexion sur l'optimisation de processus internes."

"L'existence du Code n'est pas une fatalité !"

Il prend la direction des achats de Pôle Emploi en 2011, peu après la fusion express de l'ANPE et des Assedics "qui avaient deux cultures achats très différentes". Il structure alors toute la gouvernance achats, impose un pilotage par les résultats, établit la relation clients et la gestion contractuelle. Philippe Maraval bataille sur tous les fronts. En plus du travail à mener sur la pertinence des référentiels de quotation, il doit faire en sorte d'obtenir une sûreté juridique par la standardisation des process.

Aujourd'hui, il apprécie particulièrement que les achats puissent intervenir "au coeur de la politique de l'emploi, de l'aide aux demandeurs d'emploi et de la question de la qualification des personnes pour être en adéquation avec l'offre de travail des entreprises". Un des ses plus gros enjeux est de faire évoluer le paysage fournisseur, d'inventer de nouveaux référentiels d'évaluation, pour permettre "une meilleure prise en charge des personnes éloignées de l'emploi", sans oublier de travailler l'offre de formation. L'étendue de la tâche encore à accomplir réjouit cet amoureux des achats publics qui le martèle : "la fonction doit continuer à travailler sur ses méthodes et savoir-faire". Il a d'ailleurs écrit un ouvrage sur le sujet, en 2015 : "Optimiser la commande publique" qu'il aimerait pouvoir actualiser - "il faudra que je trouve le temps!" - car il y a encore "beaucoup de choses à explorer, telle la méthode agile pour les contrats". Et ce n'est pas le Code de la commande publique qui le restreint, "son existence n'est pas une fatalité!", balaye-t-il. Philippe Maraval y voit seulement un intérêt intellectuel supplémentaire!

Voter pour le décideur achats de l'année: cliquer ici

Voir les autres candidats en lice:

Claudine Banzet - Vice-présidente sourcing Europe du groupe Wessanen

Roque Carmona - CPO de Thales

Pascal Garnero - CPO de Atalian

Valérie Giraudon - directrice Global sourcing de General Electric

Michel Grevoul - directeur des achats des Achats de l'Etat (DAE)

Ruxandra Ispas - CPO de Elior

Franck Léna - directeur des achats du Commissariat à l'énergie atomique (CEA)

Abel Mercier - directeur exécutif des achats de la centrale d'achats Horizon France

Bertrand Pouilloux - directeur des achats de Enedis


Je m'abonne
no pic

Aude Guesnon

Rédactrice en chef de décision-achats.fr et de Décision Achats

Après avoir exercé plus de dix ans en tant que réactrice en presse quotidienne, j’ai voulu découvrir un autre pan du métier : je suis devenue secrétaire [...]...

Voir la fiche
Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Par elonoore Determine

Decouvrez comment la gestion collaborative des contrats renforce le role des achats dans amelioration de la conformite et la reduction des risques [...]

Sur le même sujet