En ce moment En ce moment

Quand start-up et grands groupes travaillent main dans la main

Publié par Amélie Moynot le | Mis à jour le
Quand start-up et grands groupes travaillent main dans la main

Ils ont des cultures, des modes d'organisation, des méthodes de travail à l'opposé et pourtant... Start-up et grands groupes ont avantage à travailler en synergie. Voici 3 exemples de collaborations réussies, initiées par Whyers, start-up spécialisée dans l'organisation d'ateliers d'innovation.

Je m'abonne
  • Imprimer

Atelier n° 1 : Jnuine et Total

Le rapport entre Total et une application mobile de création d'album photos ? A priori aucun, sauf que... Leurs visions sur certains sujets peuvent être très complémentaires.

Ainsi, le groupe énergétique avait besoin de repenser sa plateforme d'innovation collaborative. "Pour innover plus vite, l'une des clés est de miser sur la diversité des compétences et des univers. Je suis convaincue qu'un regard extérieur peut débloquer bien des situations", témoigne Christine Halliot, directrice de l'innovation marketing et services chez Total.

Le projet a donc été soumis lors d'un atelier organisé avec le créateur de l'application Jnuine, Jeremy Gateff, au siège du groupe pétrolier à La Défense en avril 2015. L'idée était de se pencher sur la plateforme afin d'identifier des axes d'amélioration.

"J'ai apporté mon regard neuf et mon approche sans affect et ce, en dehors de tout lien hiérarchique, ce qui me laissait une liberté totale", commente Jeremy Gateff. Par ailleurs, "c'était agréable de prendre du recul sur le quotidien, et de constater que nos problématiques peuvent contribuer à créer de l'innovation ailleurs. L'expérience m'a aussi conduit à porter un regard neuf sur ma propre société. M'apercevoir que nos problématiques sont globales : ça m'a rassuré, ça m'a fait du bien."

Pour Total, le bénéfice a été concret et s'est par exemple traduit par l'ajout d'une brique "projets" à la plateforme collaborative, ainsi que par le développement d'une brique "réalisations" pour mettre en avant les innovations de chaque pays. Par ailleurs, la méthode des ateliers a déjà été retestée deux fois en interne.

Qui est Jnuine ?

Activité : application mobile de création et de partage d'albums photo
Siège social : Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) / Locaux : Paris (XIe arr.)
Dirigeants : Jeremy Gateff, 33 ans, Thibaud Cummings, 25 ans, Bouchera R'Batchi, 22 ans et Clément Vollet, 29 ans
Raison sociale : SAS
Date de création : janvier 2012
Effectif : 4 personnes
CA 2015 : NC
Twitter : @jnuineapp

Atelier n° 2 : Bon de Visite et GrDF

Imaginer la ville de demain. C'est la perspective qui a réuni John-Guy Park, cofondateur de la start-up Bon de Visite, Vincent Susplugas, fondateur de Collective Thinking, fournisseur d'outils d'analyse de données, et cinq à six personnes de chez GrDF, lors d'un atelier organisé en novembre 2015 à Paris. Objectif? Plancher sur un projet d'optimisation d'infrastructure réseau existant du distributeur de gaz.

Une démarche bénéfique pour tous à commencer par les entrepreneurs. "Une opération coup de poing (sur un jour) où le problème est très bien posé et où l'on est vraiment concentré pour le résoudre indépendamment de la hiérarchie. La discussion est très ouverte. La seule confrontation est celle des idées", explique John-Guy Park, qui a par ailleurs trouvé " gratifiant " d'être utile au groupe.

Autres avantages, selon lui, l'atelier lui permet de se préparer à sa croissance en anticipant les problèmes rencontrés par les structures de grande taille et s'inspirer de la logique de partenariat des grands groupes. " Cela nous renvoie au fait qu'une start-up ne peut pas vivre toute seule, qu'avec un partenariat elle se solidifie, renforce sa résistance face à la concurrence ". Et prépare au mieux son futur.

"L'atelier nous a permis un gain de temps énorme, que j'estimerais à deux mois. Autrement, nous aurions multiplié nos réunions. Les startupers nous ont également apporté leur capacité à sortir du cadre", développe Jean-Luc Godon, délégué innovation chez GrDF. Une collaboration intéressante, dans les deux sens selon lui : "Cela permet de démystifier le grand groupe. Lorsqu'ils vont l'aborder comme client ils ne vont pas l'aborder comme une PME mais de façon spécifique. Cela leur permet de mettre en place une démarche intellectuelle et commerciale en améliorant la segmentation de leur discours".

Qui est Bon de Visite?

Activité : service en ligne d'estimation et scoring de biens immobiliers
Siège social : Paris (XIIIe arr.) / Locaux : Paris (XIe arr.)
Dirigeants : John-Guy Park, 38 ans et Valentin Pichard, 26 ans
Raison sociale : SAS
Date de création : juin 2015
Effectif : 5 personnes
CA 2016 : 300 k€ (prévisionnel)
Twitter : @BonDeVisite

Découvrez la suite des témoignages en page 2

Je m'abonne
Amélie Moynot

Amélie Moynot

Journaliste

Journaliste depuis 2009, j’ai rejoint la rédaction de Commerce Magazine, Artisans Mag’ et Chefdentreprise.com en 2015. Mes domaines de prédilection : [...]...

Voir la fiche
Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

RH

Par Viviane STULZ, membre fondateur du syndicat d'avocats en droit social, AvoSial

Le congé de proche aidant permet à un salarié de suspendre son activité professionnelle sans conséquences sur son emploi, afin d'aider un proche [...]