En ce moment En ce moment

Risques RSE : les fournisseurs, peu préparés aux crises sanitaires

Publié par le - mis à jour à
Risques RSE : les fournisseurs, peu préparés aux crises sanitaires
© Monster Ztudio - stock.adobe.com

En cas de crise sanitaire, les risques RSE se multiplient et les systèmes de gestion de toutes les organisations, publiques et privées, sont soumis à rude épreuve. Dès février 2020, 94 % des entreprises du classement Fortune 1000 ont ainsi subi des perturbations liées à la pandémie de Covid-19.

Je m'abonne
  • Imprimer

EcoVadis, la plateforme mondiale d'évaluation et d'amélioration de la performance RSE des entreprises, a profité de son étude RSE annuelle mondiale pour analyser un sous-échantillon de 35 000 entreprises dans le monde sur la période janvier 2019 / avril 2020 et avoir une idée de l'impact des indicateurs particulièrement importants en cas de crise sanitaire, tels que les facteurs relatifs à la sécurité et à la flexibilité des travailleurs et à la connaissance des pratiques de leurs propres fournisseurs.

Cette étude a pour objectif d'approcher la notion de résilience au travers de données obtenues au fil des évaluations, et d'observer la préparation des fournisseurs aux actions liées à la sécurité et à la flexibilité des travailleurs pour mesurer comment les entreprises sont préparées en cas de crise sanitaire.

Les résultats de cette étude montrent que les entreprises sont mieux préparées à faire face aux crises sanitaires si leurs systèmes de gestion RSE comprennent au moins une action dans chacun des trois domaines :

- Santé et sécurité des employés - indicateur de promotion et de maintien de la santé et de la sécurité physiologiques et psychologiques des employés : formation des employés sur les risques et les meilleures pratiques en matière de santé et de sécurité, évaluation des risques opérationnels en matière de santé et de sécurité, et bilans de santé pour les employés ;

- Conditions de travail - indicateur des pratiques de travail relatives aux heures de travail, aux avantages financiers et non financiers : couverture des soins de santé, fourniture de services de garde d'enfants ou d'allocations, modes d'organisation du travail flexibles et possibilités de congés supplémentaires ;

- Achats responsables et Diligence raisonnable de la chaîne d'approvisionnement - Indicateur de l'intégration des questions RSE dans leurs relations fournisseurs : évaluations régulières des fournisseurs et analyse des risques RSE des fournisseurs.

Etat de préparation des fournisseurs aux crises sanitaires dans le monde

Sur la base de ces indicateurs, cette étude a entrepris d'analyser l'état de préparation des fournisseurs aux crises sanitaires dans le monde, en examinant les différents secteurs, régions et mesures prises.

Voici quelques chiffres issus des résultats :

- Sans surprise, 80% des fournisseurs ne disposaient d'aucune information et suivi sur les mesures et actions en cas de crise sanitaire de leurs propres fournisseurs.

- Les fournisseurs affichent le niveau de préparation le plus élevé pour l'indicateur "santé et sécurité", pour lequel 56% des fournisseurs au niveau mondial mettent en oeuvre des mesures de préparation.

- En revanche, seules 20% des entreprises sont informées des mesures de préparation aux crises sanitaires de leurs propres fournisseurs. Ces résultats montrent que la notion de diligence raisonnable et de responsabilité de la chaîne d'approvisionnement, contrairement aux mesures sur les salariés, est encore relativement nouvelle pour de nombreuses entreprises, et pose encore des problèmes pratiques.

Les résultats par grands secteurs diffèrent, mais les niveaux de préparation en cas de crise sanitaire sont relativement faibles :

- Plus d'un quart des fournisseurs n'ont mis aucune mesure en place.

- Les secteurs les moins préparés à une crise sanitaire sont le commerce de gros, les services et professions libérales, où 42% des fournisseurs n'ont aucune mesure en place.

- Des lacunes importantes sont apparues dans les secteurs des TIC et des transports, où 34% et 39% des fournisseurs, respectivement, n'ont mis en place aucune mesure de préparation.

- Les industries manufacturières spécialisées - lourdes et avancées - et l'industrie de la construction, où moins de 30% des fournisseurs ne sont pas du tout préparés, se trouvent dans une position relativement meilleure.

L'étude complète, en anglais, est téléchargeable sur le site d'EcoVadis

Je m'abonne

Ecovadis

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet