En ce moment En ce moment

Metro France s'engage sur ses approvisionnements avec la Charte Origine France

Publié par Marie-Amélie Fenoll le - mis à jour à
Metro France s'engage sur ses approvisionnements avec la Charte Origine France
© Dusan Kostic - stock.adobe.com

Le 28 janvier, Metro France a signé aux côtés de 10 fédérations de la filière agricole et alimentaire, la Charte Origine France pour garantir un meilleur approvisionnement en misant sur la production agricole française. Une première qui pourrait faire des émules.

Je m'abonne
  • Imprimer

Si la France est le premier pays producteur agricole de l'union européenne, aujourd'hui, elle importe plus qu'elle n'exporte et 80% des approvisionnements en restauration hors domicile ne sont pas français. Dans le détail, "50% des légumes en France sont importés", selon Jacques Rouchaussé, président des légumes de France, "tout comme 80% des poulets. La plupart venant de Pologne ou d'Allemagne", explique de son côté Jean-Michel Schaeffer, président de la Confédération française de l'aviculture (CFA).

Soutenir le secteur agricole français

Face à ce constat économique désarmant et l'urgence d'un soutien pour le secteur agricole français, l'enseigne Métro France, premier fournisseur alimentaire des restaurateurs et commerçants indépendants a lancé la Charte Origine France avec 10 fédérations* de la filière agricole et alimentaire le 28 janvier dernier.

L'objectif? Valoriser la production agricole française "de la fourche à la fourchette" dans la restauration indépendante, aider "les agriculteurs français à vivre suffisamment bien de leur production" et faire vivre le tissu économique de la filière agroalimentaire composé à 98% de PME. Mais aussi améliorer les approvisionnements et garantir une meilleure traçabilité et saisonnalité des produits.

Cette charte "d'engagements" veut bâtir des relations plus fortes entre tous les acteurs des filières de la production agricole (fédérations d'agriculteurs, de fournisseurs PME, Metro France, et les fédérations de restaurateurs indépendants), amener de la réflexion sur ces sujets, soutenir les labels qualité, et sensibiliser les restaurateurs avec notamment la création d'un logo "J'aime cuisiner français"! Elle s'inscrit dans la lignée des Etats Généraux de l'alimentation de 2017.

Si les objectifs de cette charte ne sont pour le moment pas chiffrés, "l'idée est d'inverser la tendance. Car par exemple, aujourd'hui, 60% de la viande bovine est importée en France. Il faudrait par exemple que demain on ait seulement 20% d'import. Mais cette politique doit aussi être portée par la filière", détaille François Valy, président de la Fédération nationale porcine (FNP).

"A terme, cela représentera 80% des achats de Metro France"

A terme, cette Charte "garantira 80% des achats de Metro France. Les 20% restants sont confiés à notre centrale d'achats Horizon en commun avec Auchan Retail, groupe Casino, Dia, et Schiever. Une centrale d'achats qui concerne essentiellement les produits de grande consommation que nous achetons auprès des groupes de grande taille", explique Nicolas de Lavigerie, directeur achats de Metro France.

Aujourd'hui, Metro France représente le fournisseur de près de 400 000 restaurateurs et commerçants indépendants. Le groupe est déjà engagé depuis longtemps dans une démarche RSE avec son engagement local dans sa filière Région (pour ses rayons marée, boucherie, fruits et légumes) pour favoriser les circuits courts et référence ainsi 10 000 produits locaux. Le groupe a également signé une Charte 100% local en 2010, pour promouvoir les produits locaux et les petits producteurs. Ainsi, Metro France travaille avec près de 150 producteurs locaux dont 90% sont situés à moins de 100 kms d'un entrepôt Metro.

*La Charte réunit le groupe Metro France, la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA), la Fédération nationale bovine (FNB), Légumes de France, la Confédération française de l'aviculture (CFA), la Fédération nationale porcine (FNP), les Jeunes Agricuteurs (JA), la Fédération des des entreprises et des entrepreneurs de France (FEEF), l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH), le Groupement national des indépendants de l'hôtellerie et de la restauration (GNI), la Confédération générale de l'alimentation en détail (CGAD).


Je m'abonne
Marie-Amélie Fenoll

Marie-Amélie Fenoll

Journaliste

Journaliste depuis près de 6 ans, j’ai rejoint l’univers des achats et de la presse professionnelle en 2010. Un nouveau monde s’est ouvert à moi sur le [...]...

Voir la fiche
Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet