En ce moment En ce moment

Faut-il externaliser la gestion de sa flotte automobile ?

Publié par le

Je m'abonne
  • Imprimer

Zoom - LCL demande plus à son fleeter

Pour gérer 2 000 véhicules en parc fournis par deux loueurs, LCL disposait de trois spécialistes internes, jusqu'à leur départ à la retraite, il y a trois ans. "Notre outil interne de suivi de parc était également devenu obsolète", précise José Messeri, responsable des moyens généraux et de la logistique. Privée des compétences nécessaires, la banque s'est tournée vers un fleeter. "Le suivi d'une flotte se complexifie et nécessite un pilotage fin", estime José Messeri . "Dans ces conditions, un logiciel seul n'est pas suffisant, il faut une compétence."

À l'issue d'un appel d'offres, son choix se porte sur Fatec Group pour plusieurs raisons : une expérience des grandes flottes, la performance et la convivialité des outils, la présence d'un plateau technique interne dédié à l'entretien des véhicules. Le fleeter intervient dès la commande des véhicules (où il a fait gagner un à deux points à l'entreprise sur un volume de 600 renouvellements annuels). "Fatec Group a intégré nos procédures de validation avant chaque commande de véhicule", souligne José Messeri. Le fleeter passe également les factures au crible pour détecter d'éventuelles anomalies, il contrôle les lois de roulage et veille au respect des grilles de fluidité par les loueurs, il gère les pneumatiques... Aujourd'hui, l'externalisation apporte à LCL confort et optimisation. Ce qui ne l'empêche pas de remettre en concurrence son prestataire tous les trois ans, son contrat prévoyant la restitution des données traitées.


Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Jean-Philippe Arrouet

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet