En ce moment En ce moment

La première navette autonome circule sur route ouverte

Publié par Agathe Cathala le - mis à jour à
La première navette autonome circule sur route ouverte

MIA, première navette autonome sur route ouverte et 100% électrique, circule dans l'agglomération lyonnaise sur un parcours de 2.4 km pour 6 arrêts. Elle vise à démontrer par l'usage l'intérêt de ce type de véhicule pour répondre à la problématique du premier et du dernier kilomètre.

Je m'abonne
  • Imprimer

Elle circule depuis début mars sur la zone d'activités des Gaulnes, à Meyzieu-Jonage, près de Lyon. MIA, la première navette autonome sur route ouverte, est connectée avec le réseau de transports en commun et répond aux besoin de déplacement des salariés. Il s'agit d'un nouveau business model public-privé pour la desserte du dernier kilomètre en zone d'activités. Cette expérimentation, menée sur deux ans et initiée par Eiffage Energie Systèmes, fédère au sein d'un groupement public-privé plusieurs acteurs du territoire. Son objectif est d'offrir aux 1700 salariés de la zone d'activités qu'elle couvre, une alternative à la voiture pour rejoindre leur entreprise. Effectivement, seuls 10 à 15% des salariés de la ZAC utilisent les transports en commun.

Des aménagements ont été réalisés pour fluidifier et sécuriser la circulation : signalisation, création des arrêts et quais permettant l'accès aux personnes à mobilité réduite, aire de retournement, ronds-points avec feux tricolores qui s'activent à l'approche de la navette pour sécuriser son passage. Elle circule avec un agent à bord, formé pour répondre à toutes les questions et prendre les commande du véhicule si besoin.

La navette a pour particularité d'être le fruit d'une volonté collective d'acteurs issus du public et du privé, dont l'objectif est d'expérimenter ce service dans un cas d'usage précis, pur à terme le dupliquer et desservir d'autres zones d'activité à l'étranger en tant qu'alternative à la voiture particulière. Alors que 25% des actifs ont déjà refusé une offre d'emploi faute de solutions de transports et qu'un employeur sur deux ne trouve pas de candidats pour cette même raison, ce type de transports pourrait bien devenir un levier pour l'emploi.

MIA : mobilité intelligente et autonome

Navette autonome électrique NAVYA

8 agents de bord/opérateurs formés

17 km/h en moyenne

23 rotations de 15 à 20 minutes par jour sur 3 créneaux horaires

Coût d'exploitation : 480 000 euros sur deux ans d'expérimentation, prix en charge par les partenaires privés et 180 000 euros pour les aménagements financés par la métropole de Lyon et le Groupe SERL

Je m'abonne
Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Fleet

Par Marc Horwitz

La lutte contre le réchauffement climatique a des conséquences directes sur les parcs automobiles des entreprises. Voici une sélection de voitures [...]