En ce moment En ce moment

Département de l'Orne : l'écomobilité partagée

Publié par le - mis à jour à
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
Département de l'Orne : l'écomobilité partagée

Partager sa flotte interne au tout public pour booster la mobilité verte en milieu rural et péri-urbain ? C'est le credo du département de l'Orne en recourant, via l'UGAP, à la plateforme logicielle Clem.mobi, dédiée à la gestion de véhicules électriques en autopartage.

Je m'abonne
  • Imprimer

Autofree61. Voilà le nom de code d'un service innovant d'autopartage de voitures électriques proposé depuis trois ans déjà par l'Orne, aux habitants de son territoire. Et ce, en misant sur Clem.mobi, une plateforme intelligente de gestion de flotte mutualisée dédiée aux véhicules à faibles émissions, et disponible à l'UGAP. "Une démarche pionnière menée par la collectivité territoriale", à l'initiative notamment de Jérôme Nury, député du département, l'un des premiers en France à partager sa flotte interne au tout public pour booster la mobilité verte et inclusive en milieu rural et péri-urbain.

Si un tel service de réservation à la carte a débuté au premier semestre 2017 avec six véhicules électriques en auto-partage ou covoiturage basés sur le parking du Conseil départemental, à Alençon, il s'est étendu à six autres villes et sept stations du territoire (Bellême, Mortagne, Argentan, La Ferté-Macé, Flers, etc.). Avec désormais, pas moins de 29 véhicules électriques en libre-service 24h sur 24, 365 jours sur 365. Selon leurs besoins, les particuliers peuvent louer des Renault Zoé (berline) et Renault Kangoo (utilitaire) sur la plateforme Clem.mobi, lorsque ceux-ci ne sont pas déjà réservés par les employés du Conseil départemental, prioritaires d'un tel service dans le cadre de leurs déplacements professionnels

Près de 1200 utilisateurs embarqués

Une mobilité ouverte à tous donc, à un tarif très attractif pour l'usager : un coût de location du véhicule à 1,5 euro pour une heure d'utilisation. Auquel s'ajoute un forfait mensuel de 4 euros, correspondant à des frais de gestion (débité au seul cas d'utilisation d'un véhicule dans le mois).

Preuve du succès d'une telle plateforme : pas moins de 1 196 usagers s'y sont déjà inscrits. " Nous enregistrons en moyenne 510 réservations par mois par les particuliers, sans compter l'usage par les agents départementaux. Soit au final, plus de 17 réservations par mois et par véhicule ! ", conclut Bruno Flinois, président de Clem.mobi.

Pour en savoir plus


Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Ugap

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet