Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

LLD : quand les loueurs se font consultants pour faciliter la transition énergétique

Publié par le | Mis à jour le
LLD : quand les loueurs se font consultants pour faciliter la transition énergétique

Dans l'après-Covid, les entreprises sont appelées à (re)questionner leur plan de mobilité et à faire, en douceur si possible, la transition énergétique de leur flotte afin de répondre aux nouvelles contraintes réglementaires et environnementales. Elles ont besoin pour cela d'être conseillées et accompagnées.

Je m'abonne
  • Imprimer

L'ensemble des acteurs du monde de la mobilité automobile s'accorde à dire que la crise sanitaire est derrière nous, mais qu'elle a eu un impact certain sur la vision qu'ont les entreprises de leur flotte. À ce contexte si particulier, il faut ajouter des contraintes réglementaires et environnementales qui sont de plus en plus prégnantes. Aussi, pour répondre aux besoins qui se font jour, les partenaires ont dû, et su, adapter leur offre. En première ligne, les loueurs longue durée traditionnels. " Depuis trois ans, nous sommes entrés dans une ère nouvelle avec, pour les entreprises, l'obligation de réussir leur transition énergétique, analyse Guillaume Maureau, directeur général adjoint d'ALD Automotive. Aussi devons-nous accompagner nos clients pour leur permettre de rejoindre trois impératifs qui ne sont pas toujours alignés. En premier, satisfaire les attentes des collaborateurs pour leur mobilité et permettre à l'entreprise de rester attractive, ensuite, ne pas impacter le budget global mobilité", et enfin, répondre aux objectifs RSE. "

Chez LeasePlan, une cellule est dédiée au conseil. "Notre cellule "Consulting & développement commercial", peut aller plus loin, explique Cyril Châtelet, directeur commercial et marketing. Elle va aider l'entreprise à verdir sa flotte dans les meilleures conditions. Il faut savoir, par exemple, comment mettre en place les véhicules électriques ou encore quelles instances consulter. Cela nécessite parfois de revoir, pour les véhicules de service, l'organisation des tournées, les territoires confiés aux commerciaux. Nous sentons bien que nos clients sont à un tournant : la mobilité des salariés est un enjeu majeur ce qui implique une réflexion globale sur la gestion quotidienne des flottes pour proposer et budgétiser des solutions innovantes aux collaborateurs. "

Des stratégies d'investissement à maîtriser

Régis Masera, directeur d'Arval Consulting France et de l'Arval Mobility Observatory, note lui aussi que les entreprises veulent être conseillées pour avoir de la visibilité et prendre le temps de mettre en place un dispositif et le dimensionner. " Il y a en effet derrière les nouvelles contraintes environnementales, des logiques d'investissements qui ne peuvent pas varier en permanence, explique-t-il. Le conseil dans la conduite du changement porte sur l'intégralité de la chaîne de valeurs, depuis la gestion opérationnelle au quotidien de la flotte jusqu'à la mise en place d'une stratégie à 3-5 ans, en passant par le choix des solutions les plus réalistes susceptibles de répondre aux attentes des salariés, du véhicule de fonction, voire du vélo de fonction à assistance électrique, au Forfait Mobilité Durable et au crédit mobilité. "

Chez Alphabet, l'objectif recherché avec la création de sa Cellule Consulting en juin 2021 est de "simplifier la complexité", notamment dans la démarche de verdissement des flottes et la montée en puissance de la dimension RSE. " Il s'agit de prendre des décisions qui s'inscrivent dans la durée et apporter un regard complet sur la mobilité de l'entreprise dans un monde qui se transforme très vite ", estime Julien Chabbal, directeur commercial et marketing d'Alphabet qui, pour répondre précisément aux demandes des entreprises, propose trois niveaux d'accompagnement : Start, Start & Go et Excellency.

Le gestionnaire doit de plus en plus accompagner l'utilisateur

À mi-chemin entre loueurs traditionnels et startup, Onelease a arrêté de financer des véhicules diesel dès 2018. " C'était prémonitoire puisque notre métier, c'est aussi de pouvoir mettre sur le marché de l'occasion les véhicules de nos clients en fin de contrat, 36 ou 48 mois après leur mise à la route, explique Marc Charpentier, fondateur et directeur de Onelease. Notre force a été de réfléchir, très en amont, aux carburants alternatifs. " Aujourd'hui un véhicule sur 5 loués par Onelease est un véhicule électrique ou un hybride rechargeable et 10 % des véhicules roulent à l'E85 (flexifuel). " Nous avons tout misé sur l'utilisateur sans pour autant oublier le gestionnaire de flotte, assure encore Marc Charpentier. C'est pour lui que nous avons lancé une application Onelease Connect qui lui donne toutes les informations dont il a besoin. Il peut aussi être en liaison en permanence avec nous par téléphone, par chat ou par vidéo pour l'aider à remplir un constat amiable, par exemple. " Onelease met le service en avant et cherche à sortir des standards de la LLD classique.

Une logique économique et écologique à trouver

Les nouveaux venus sur le marché du conseil aux entreprises qui veulent réussir leur transition énergétique ont toutes les caractéristiques des start-up, mais ils ont "les reins solides" à l'image du plus emblématique d'entre eux, Watèa by Michelin. Filiale à 100 % du pneumaticien, cette "petite" entreprise connaît une croissance exponentielle grâce à son offre particulière pragmatique qui, pour l'instant ne concerne que les utilitaires. "Nous proposons à nos clients une étude très précise de leurs besoins afin de leur offrir la solution la plus adaptée, explique Pierre-Yves Le-Berre, vice-président Stratégie & Marketing. À un moment où les entreprises de toutes les tailles doivent faire leur transition énergétique, où se mettent en place au coeur des villes des ZFE, les entreprises doivent verdir leur flotte tout en étant assurées que leurs nouveaux véhicules, électriques, vont pouvoir remplir les mêmes missions que leurs véhicules "thermiques". Il faut entrer dans une nouvelle logique économique et aller au-delà du TCO qui ne baisse pas en prenant en compte la performance globale usage-utilisation-TCO + efficacité-productivité de l'utilisateur. " Une autre start-up qui a tout d'une grande, Free2Move eSolutions. Son titre distinctif ne cache rien : elle est un joint-venture entre Stellantis et la start-up italienne NHOA. Basée à Milan, elle a l'ambition de devenir l'un des leaders internationaux. Sa jeune équipe conçoit, fabrique et fournit des produits et des services d'e-mobilité simples et innovantes contribuant à la réduction des émissions de CO2 des entreprises. En France, elle pourrait avoir, pour les bornes de recharge, ZEborne comme partenaire. C'est exactement ce que cherchent toutes les entreprises aujourd'hui.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande