Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Emmener son chien au travail : une vrai source de bien-être?

Publié par Marie-Amélie Fenoll le - mis à jour à
Emmener son chien au travail : une vrai source de bien-être?
© Minerva Studio - stock.adobe.com

Salle de massage, salle de sieste, ... et si la nouvelle révolution de la qualité de vie au travail était d'emmener son chien au bureau? C'est ce que propose Purina, entreprise spécialisée dans l'alimentation pour chiens et chats avec l'Alliance Pets at work pour promouvoir le chien en entreprise.

Je m'abonne
  • Imprimer

Aujourd'hui, le 22 juin, c'est la journée mondiale "Take your dog at work" ("emmenez votre chien au travail"). Et si la nouvelle révolution de la qualité de vie au travail était d'emmener son chien au bureau? C'est ce que propose Purina, entreprise spécialisée dans l'alimentation pour chiens et chats avec l'Alliance Pets at work lancée en 2017 pour promouvoir le chien comme compagnon de bien-être au bureau. Car, selon une enquête Ipsos/Purina de 2017, la présence de chiens au bureau permettrait de réduire le stress pour 37% des salariés et augmenterait la motivation pour 23% d'entre eux.

37% des salariés voient le chien comme une source de réduction du stress

L'Alliance ambitionne d'ici 2020 de compter 200 entreprises engagées sur le sujet à travers l'Europe. Aujourd'hui, 20 entreprises européennes sont engagées dont 3 en France comme le réseau de coworking WeWork, l'imprimerie Copy News et de l'espace de coworking Aristide, tous deux basés à Vanves (92) ou encore l'usine Marcorelle de Purina qui compte 20 chiens pour 200 salariés dans ses bureaux administratifs.

Alors que le coût du stress au travail est estimé entre 2 et 3 milliards d'euros par an, de nombreuses recherches scientifiques comme celle menée en 2012 par la Common Wealth University en Virginie, tendent à démontrer que la présence des chiens dans les entreprises est un élément de bien-être au travail. Les raisons? "Une meilleure santé des collaborateurs en raison de la plus forte sécrétion d'ocytocyne (la fameuse hormone dite de l'attachement) qui joue un rôle dans les interactions sociales mais aussi une réduction du stress grâce à la baisse du taux de cortisol (hormone du stress)", explique le docteur Sarah Jeannin, psychologue clinicienne et docteur en ethologie, science qui traite des relations entre les hommes et les animaux, à l'occasion d'une conférence "Le chien mon compagnon bien-être au bureau", le 19 juin dernier, organisée par l'Alliance Pets at work de Purina. "D'une façon générale, l'animal a une vertu thérapeutique: il permet de s'ancrer dans le présent. De ne pas penser à l'avant ou l'après ce qui est naturellement générateur de stress".

Lire la suite en page 2 : Le chien, un vecteur d'interactions sociales - Des règles à respecter


Le chien, un vecteur d'interactions sociales

Les salariés qui travaillent aux côtés de leur compagnon à 4 pattes seraient en meilleure santé, auraient moins de problème cardiaque et une pression sanguine moins élevée. D'après différentes études scientifiques, les propriétaires de chien sont en meilleure santé car, inutile de le préciser, ils font plus d'exercice en sortant leur animal. Ils seraient également moins déprimés et grâce à leur animal ont une plus grande interaction sociale. "Un chien apparaît également comme un important soutien social car l'animal a un regard qui ne juge pas. Mais sa présence permet aussi au salarié d'augmenter sa concentration et sa motivation", poursuit le docteur Sarah Jeannin.

Mais au contraire, avoir un animal dans les bureaux ne favoriserait-il pas la déconcentration des salariés est-on en droit de se demander. "Pas plus que le fait d' aller sur les réseaux sociaux sur son temps de travail, glisse dans un sourire le docteur Jeannin, bien au contraire, le salarié doit s'obliger à prendre une pause pour sortir son chien. Cela lui permet de s'aérer l'esprit et de revenir à son poste de travail plus concentré".

Des règles à respecter

Bien évidemment, toutes les races de chiens ne sont pas forcément compatibles avec ce type de cohabitation. Même si la loi française ne dicte rien en la matière, il existe un code de bonnes pratiques à respecter comme celle par exemple d'en informer son bailleur si l'entreprise qui souhaite mettre en place une telle démarche n'est que locataire de ses espaces. Et plusieurs règles sont à suivre notamment pour respecter le choix des salariés de l'entreprise qui par exemple ne sont pas forcément à l'aise avec les chiens voire phobiques. "C'est aussi une question de communication. Dans notre usine, nous avons mis en place un ascenseur réservé pour les chiens. Tous les bureaux où il y des chiens l'affichent avec un macaron à l'entrée de l'espace. Nous avons balisé certaines zones de circulation pour ces compagnons à 4 pattes. Ainsi, un salarié allergique ou phobique peu ne pas croiser un chien. Et, bien évidemment, les chiens n'ont pas accès aux sanitaires, ni aux espaces de restauration", précise Magali Gavaret, responsable communication chez Nestlé Purina Petcare.

De même, des ateliers sont proposés pour savoir comment communiquer au mieux avec les chiens et comment les appréhender. Pour accompagner les entreprises dans la démarche, Purina met à disposition des outils pratiques comme un guide, un passeport pour le chien comprenant les vaccinations à jour et une attestation de sociabilité à faire remplir par le vétérinaire mais aussi un code de bonne conduite à l'attention du maître du chien. Côté assurances, le propriétaire doit fournir une attestation responsabilité civile.

Et les amis des chats dans tout ça? "Le chien est plus à même de cohabiter au sein des bureaux au contraire du chat qui est un animal plus solitaire et qui possède son propre territoire".

Lire aussi : Animaux en entreprise : un vrai facteur de cohésion

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page