En ce moment En ce moment

Bien-être au travail : que faut-il améliorer ?

Publié par le - mis à jour à
Bien-être au travail : que faut-il améliorer ?

La manière de travailler évolue, et des éléments centraux peuvent améliorer la qualité de vie au travail ainsi que l'espace pour contribuer au bien-être des salariés. Type d'espace de travail, flex-office, nomadisme, télétravail, autant de conditions à prendre en compte pour les entreprises.

Je m'abonne
  • Imprimer

Le flex-office, le nomadisme et le télétravail sont-ils en croissance ? C'est l'une des questions auxquelles a voulu répondre Actineo, dans le cadre de son baromètre annuel qui décrypte, analyse et mesure l'évolution des modes de vie des Français au travail. L'objectif global étant de savoir si les Français sont satisfaits de leur qualité de vie au travail, et si certains sont plus satisfaits que d'autres, et pourquoi.

Qualité de vie au travail : une satisfaction de façade... qui masque bien des frustrations

Ceux qui travaillent dans un bureau sont-ils heureux ? Oui... en apparence ! Si la très grande majorité des actifs interrogés (87%) se déclarent "satisfaits de leur qualité de vie au travail", seuls 24% vont jusqu'à se dire très satisfaits.

Parmi les facteurs qui contribuent à la satisfaction au travail, on trouve la position hiérarchique, mais aussi la taille de l'entreprise et le type d'espace de travail. En effet, ceux qui travaillent dans un bureau fermé individuel portent un regard plus positif sur leur qualité de vie au travail que ceux qui travaillent dans un grand open space ("un espace ouvert de plus de 10 personnes", dans les termes de l'enquête Actineo). Cependant, d'autres indicateurs remettent en question cette satisfaction globale. Se sentir "stressé dans son travail" est le lot de 46% des actifs qui y travaillent. Et 42% d'entre eux se prennent parfois à penser que "leur travail manque de sens".

Parmi les actifs travaillant dans un bureau, seulement 13% sont insatisfaits de leur qualité de vie au travail. Cependant, parmi ces 13%, on note une insatisfaction plus forte chez ceux qui pratiquent le flex-office, avec 22% d'insatisfaits. Le flex-office, qu'est-ce que c'est ? Avec 92% des personnes sans poste attribué qui n'ont pas la possibilité de pré-réserver une place, le flex-office, c'est "premier arrivé, premier servi" ! Les "sans bureau fixe" s'installent, dans 60% des cas, dans un espace partagé et, pour 15%, à un poste "dans un espace isolé, où ils sont seuls". Mais 24% d'entre eux déclarent s'installer soit dans un espace ouvert, soit dans à un poste de travail individuel, selon ce qui est disponible à leur arrivée.

Je m'abonne

La rédaction

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Workspace

Par Marie-Amélie Fenoll

Si beaucoup d'entreprises font de la qualité de vie au travail le fer de lance de leur politique RH, elles sont encore peu à faire apposer un [...]