En ce moment En ce moment

Publié par le - mis à jour à

Je m'abonne
  • Imprimer

3,7% d'économie d'énergie, puis 4,4% la seconde année

Les analyses réalisées par Metron sur le site de Brive-la-Gaillarde ont permis de définir quatre gisements d'optimisation en matière énergétique autour de l'utilisation de la vapeur, de la gestion de l'air comprimé, du CTI (les processus de nettoyage en place) et de la stérilisation.

Pour cela, des règles ont été érigées sur la façon dont se comportaient ces différents systèmes, puis comparées aux bases de connaissance Metron. A partir de ce diagnostic, la start-up a formalisé des indicateurs optimums à respecter pour optimiser chaque processus. Les responsables du site, via des écrans de visualisation de la plate-forme, ont désormais la possibilité de suivre en temps réel la performance énergétique de chaque poste. Si un écart est constaté entre la cible et le réel, une alerte est automatiquement envoyée par mail ou SMS au responsable concerné qui peut alors intervenir pour éviter toute dérive, comme réparer une fuite sur un générateur de vapeur, par exemple.

La première année, l'usine de Brive-la-Gaillarde a réalisé 3,7% d'économie d'énergie, puis 4,4% la seconde année. En 2019, la direction espère atteindre les 5%. Convaincue par la solution capable de s'adapter à des systèmes hétérogènes et d'amener une couche d'homogénéité sur n'importe quelle usine, Danone a décidé d'étendre le déploiement de la plateforme à une dizaine d'autres sites en France, également en Chine, en Pologne, au Mexique et au Brésil. La start-up dispose de filiales sur l'ensemble des continents, ce qui lui permet d'intervenir partout dans le monde.

"Avant d'installer cette solution, nous passions du temps à relever les compteurs et à reporter leurs chiffres dans des tableaux Excel", explique Sébastien Boissier, directeur digital manufacturing et system chez Danone. "Le premier effet à court terme a ainsi été, grâce à la remontée automatique des données, d'économiser du temps sur le reporting. Puis, nous avons pu améliorer nos boucles de réactivité, avec une animation quotidienne de la performance sur l'ensemble de nos lignes de production. Enfin, les ingénieurs énergétiques de Metron nous ont proposé des pistes d'améliorations. Le fait d'identifier un seuil optimum de consommation nous a permis de standardiser les bonnes pratiques. J'ai l'ambition de croire que nous pouvons faire encore mieux. Notre partenaire propose des modules d'IA que nous n'avons pas encore vraiment exploités et qui sont autant de leviers d'optimisation potentiels pour le site de Brive-la-Gaillarde."

Lire aussi:

Comment Renault a rénové l'éclairage de ses sites industriels sans débourser un euro

La norme ISO 50001 enrichie pour maximiser les économies d'énergies

Electricité : quand achats et RSE ne font pas bon ménage


Je m'abonne

La rédaction vous recommande

la rédaction

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet