En ce moment En ce moment

Les achats : une fonction toujours au sommet sur le marché de l'emploi en 2020!

Publié par Marie-Amélie Fenoll le - mis à jour à
Les achats : une fonction toujours au sommet sur le marché de l'emploi en 2020!
© Blazej Lyjak

En 2020, 81% des acheteurs sont confiants sur leur employabilité. Et ils ont raison, d'après l'étude de rémunération 2020 du cabinet de recrutement Robert Walters. Parmi les profils très recherchés figurent les acheteurs IT et les directeurs de supplychain.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les cadres peuvent se réjouir. En effet, en 2019, le marché de l'emploi des cadres a augmenté de plus de 19% selon l'étude de rémunération 2020 du cabinet de recrutement Robert Walters. "Les achats font partie de ces métiers toujours très demandés. C'est une fonction qui ne cesse d'augmenter en volume d'offres d'emplois depuis 3 ans en moyenne. Dorénavant, les achats ne sont plus uniquement perçus comme une fonction support mais ils se révèlent clés et porteurs de business notamment sur les sites de production", explique Constance Philippon, senior manager, division achats et logistique au sein du cabinet Robert Walters.

En 2020, 81% des acheteurs sont confiants sur leur employabilité dans leur domaine d'activité. Un optimisme qui permet à 74% des cadres d'envisager un changement de poste en 2020. Avec pour conséquence, du turn-over dans des fonctions prisées à l'image des achats où 61% des cadres ne restent qu'entre 3 à 5 ans sur un même poste. "2020 est l'année de la mobilité!", souligne Antoine Morgaut, CEO Emea & Americas au sein du cabinet Robert Walters.

Une pénurie d'acheteurs IT

On observe cependant une pénurie de certains profils qui sont très recherchés sur le marché de l'emploi. "C'est notamment le cas des acheteurs IT, analyse Constance Philippon du cabinet Robert Walters. Et en volume, il existe plus d'offres d'emplois sur les acheteurs famille. Cependant, on observe des créations de postes avec des profils d'acheteurs projets capables d'animer une filière ou de maîtriser des outils spécifiques comme les SIRH".

Du fait de ce contexte porteur sur le marché de l'emploi, 73% des cadres s'attendent à une augmentation de salaire en 2020. Et la majorité des acheteurs (44%) chiffrent cette augmentation de salaire de 1 à 3%. "Avec des ajustements de variable pouvant aller de 15 à 20% sur des fonctions supports (NDLR : comme les achats), là où auparavant ces augmentations concernaient surtout les fonctions business axées sur les savings (ou économies)", explique Antoine Morgaut, CEO Emea & Americas au sein du cabinet Robert Walters.

Tensions sur les métiers de la supplychain

"En 2020, La difficulté des entreprises à recruter s'accentue. Les candidats, conscients de leur position de force, se mettront en mouvement et n'hésiteront pas à négocier à la hausse leur niveau de rémunération", commente Coralie Rachet, directrice Robert Walters France. Côté salaire dans les achats et la supplychain, les évolutions notables se situent davantage du côté de la supplychain où avec 10 à 15 ans d'expérience professionnelle, un directeur/responsable de supplychain ou un responsable supplychain usine peuvent voir leur salaire annuel augmenter de 5k€ en moyenne. Car les métiers de la supplychain semblent en tension, ce que confirme Axel Minet, manager, division achats et logistique au sein du cabinet Robert Walters : "Dans la supplychain, on observe une montée en gamme des profils. Avec une forte de demande de directeurs de supply capables de maîtriser un environnement digital. Les profils de directeurs de supplychain qui maîtrisent les sujets développement durable et RSE sont durs à tourver. C'est pourquoi les rémunérations sont en hausse."

Une fonction qui ne cesse d'évoluer au gré des enjeux stratégiques des entreprises. "Désormais, les directeurs de supply doivent être capables d'aller au siège, de porter les sujets et de rayonner auprès des instances dirigeantes. Le directeur supply ne doit plus être simplement pompier et dans les actions correctives, il doit également être dans la prévention et l'anticipation. Il doit être à la fois dans la stratégie et l'opérationnel", conclut Constance Philippon, senior manager, division achats et logistique au sein du cabinet Robert Walters.

Des cadres en quête de sens

Parmi les facteurs envisagés par les acheteurs pour changer d'emploi, figurent celui d'une évolution de carrière significative (à 28%), une augmentation de salaire (à 19%), un meilleur équilibre vie privée/vie professionnelle (à 18%), ou un changement de mission et davantage de responsabilités (à 15%). D'une manière générale, si la rémunération reste un élément important en termes d'attractivité des candidats, il n'arrive qu'en 5e position dans le top des critères de satisfaction professionnelle des cadres. Car, pour 62% des cadres le sens de leur contribution est l'élément plus important de satisfaction.





Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Marie-Amélie Fenoll

Marie-Amélie Fenoll

Journaliste

Journaliste depuis près de 6 ans, j’ai rejoint l’univers des achats et de la presse professionnelle en 2010. Un nouveau monde s’est ouvert à moi sur le [...]...

Voir la fiche
Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet