En ce moment En ce moment

Publié par le | Mis à jour le

Je m'abonne
  • Imprimer

Cap sur l'achat innovant

Le fait de regrouper les achats au niveau du territoire a permis l'essor d'équipes spécialisées métier et une montée en compétence importante. Les équipes achat de territoire des établissements de santé travaillent déjà à la standardisation des besoins et au développement d'une approche en coût global à travers leurs plans achats de territoire.

Mais il va falloir aller encore plus loin et trouver un nouveau souffle pour pouvoir répondre aux objectifs posés par le gouvernement. Et cela passera par la quête de solutions innovantes et donc un travail de sourcing important pour lequel les différents groupements d'achat sont à pied d'oeuvre, chacun à son rythme. L'UGAP, centrale d'achats généraliste nationale, inscrit progressivement sa stratégie et son offre en mode "usage", notamment en assurant via sa récente offre de tiers de financement locatif un accès à l'ensemble de son catalogue en leasing pour faciliter l'arbitrage entre achat et location, question particulièrement sensible dans le secteur hospitalier.

"Si le recours aux centrales d'achats s'accélère, c'est aussi parce que les sujets achats se complexifient", estime Sébastien Taupiac, directeur du pôle santé à l'UGAP. L'acheteur devient un chef de projet responsable d'un périmètre d'offres délimité.

De son côté le Resah, qui a la particularité d'avoir une branche conseil avec 25 consultants, vient d'annoncer la création d'un centre d'innovation par les achats. "Quelle meilleure interface entre la demande, le besoin et l'offre des industriels que la fonction achat ? souligne Dominique Legouge, directeur général du Resah. Avec cette nouvelle activité, le Resah entend favoriser l'innovation par la demande. Parmi les nouveaux services, mise en place en ce mois de janvier 2019, une plateforme d'intermédiation permet aux industriels de tester leurs prototypes et de faire du co-développement pour mieux coller à la demande. Un help desk de l'innovation par les achats répond au besoin d'assistance juridique, méthodologique ou de recherche de financement. La phase amont de sourcing a quant à elle été mutualisée pour permettre aux établissements membres d'identifier les entreprises innovantes à différents maillages et selon différentes thématiques. Une attention particulière est portée aux hôpitaux de proximité puisque, comme le définit le projet de l'État, ce sont eux qui auront le rôle de décloisonner la médecine de ville et l'hôpital.

Enfin, UniHA, groupement coopératif qui gère 16 filières d'achats décen­tralisées à travers 740 établissements hospitaliers répartis dans 84 GHT, a lui, mis le cap sur la digitalisation et s'est entre autres doté d'un SI achats adapté aux spécificités de l'hôpital. L'objectif affiché : construire un univers professionnel qui permet le partage des stratégies achats au niveau national et l'automatisation du suivi pour permettre à l'acheteur de se recentrer sur le suivi des contrats et la relation fournisseurs. Si elle a gagné en maturité, la fonction achat hospitalière n'a pas fini sa croissance et a encore beaucoup à montrer.

"La fonction va encore se transformer. Nous sommes sur le chemin de la création de valeur pour mieux répondre à l'innovation et au besoin", conclut Dominque Legouge, directeur général du Resah.

Lire la suite en page 3: Un PHARE pour les achats hospitalier


Je m'abonne

Camille George

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Par Office Dépôt

La digitalisation est un enjeu pour les achats non strategiques confrontes des problematiques de budget et de ressources internes la fonction [...]

Sur le même sujet