En ce moment En ce moment

Publié par le | Mis à jour le

Je m'abonne
  • Imprimer

Un rôle de chef d'orchestre

Le mobility manager est ainsi tiraillé entre plusieurs enjeux, plusieurs types d'attentes, avec la nécessité de baser ses décisions sur des données de différentes natures. "On constate également une implication toujours plus forte des ressources humaines, des directions des ­systèmes d'information, des directions financières, car la brique de gestion des notes de frais est toujours plus ­rattachée au mobility manager. La conséquence peut être de se retrouver noyé sous les catégories de données", ­avertit Antoine Delesalle.

Le voyage d'affaires reste prédominant dans les tâches quotidiennes. Il existe de nombreux aléas chronophages qui sont totalement indépendants du voyageur, comme le contexte contractuel qui le lie sans qu'il s'en rende réellement compte à une chaîne hôtelière, aux acteurs du transport, de la location de voitures, ou encore les éventuelles annulations ou pannes. "Dans la gestion de flottes automobiles, les problématiques opérationnelles de tous les jours vont concerner, par exemple, des modalités relatives aux cartes carburant, d'accident. La complexité se situe alors plutôt au niveau de la réglementation, avec l'intégration des volets RH ou finance, la récupération de taxes, les modalités qui régissent les déplacements professionnels en voiture", explique Stéphane Vallageas.

Les données liées aux enjeux les plus cruciaux doivent, bien sûr, être privilégiées, comme celles en rapport avec l'environnement. Les normes sur ce plan sont aujourd'hui au coeur des changements, notamment la réduction de l'empreinte carbone, que ce soit pour la gestion de flottes ou du voyage d'affaires. "Charge au mobility manager de proposer des solutions allant dans ce sens. Le comportement et les choix du voyageur doivent être pris en compte, tout comme les raisons de son déplacement. Lorsque l'on sait que 50 % des voyages sont motivés par des réunions d'équipes, il y a sans aucun doute des améliorations possibles. Le mobility manager doit être force de propositions dans ce domaine auprès des directions financières, des achats, des RH ou même des directions générales", poursuit Stéphane Vallageas.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Mathieu Neu

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet