En ce moment En ce moment

Data, intelligence artificielle et chatbot : le big bang du voyage d'affaires

Publié par Marie-Amélie Fenoll le
Data, intelligence artificielle et chatbot : le big bang du voyage d'affaires

Je m'abonne
  • Imprimer

Parmi les outils proposés par CWT pour traiter la donnée, il existe depuis fin 2017, "CWT travel consolidator" qui consolide plusieurs types de sources comme différentes TMC, les données provenant des cartes de crédit ou des outils de notes de frais ... Autre outil : "Strategic travel analytics" qui part des objectifs de l'entreprise pour ensuite définir quels sont les bons indicateurs du programme de voyage à suivre. "Par exemple dans une société de consultants, on peut imaginer calculer en terme d'équivalent monétaire le temps perdu par un consultant qui voyage, le temps perdu dans les transports pour aller à l'aéroport, celui en vol, ...et rapporter tout cela en terme de productivité", explique Christophe Renard, vice président de Solutions Group.

Intelligence artificielle et chatbots

"Il existe beaucoup de fantasmes autour de l'intelligence artificielle (IA)" pour Eneric Lopez, Strategy Director chez le géant Microsoft. Selon lui, l'IA ne serait là que pour "amplifier l'intelligence humaine". Les machines seront là pour nous "aider à mieux comprendre notre environnement".

C'est ce que s'applique à faire Destygo, jeune startup hébergée au sein du Welcome City Lab, premier incubateur de start-up sur les problématiques de l'innovation touristique. Destygo est spécialisée dans la création de bots ou agents de conversation grâce à l'IA. Cette dernière travaille ainsi avec CWT sur un chatbot pour la réservation d'hôtels via SMS. Cet assistant personnel est capable d'envoyer un MMS de l'hôtel au voyageur d'affaires et de le renseigner en cas de problème. A terme, Destygo envisage de travailler sur l'ensemble de la chaîne du travel avec des "voyages sur-mesure".

Vers plus de prédictif

Chez CWT, on travaille également sur les nouveaux moyens de paiement virtuels et sur la data qui peut être capable d'analyser en temps réel les prix. "Ce qui pourrait générer près de 15% d'économies", d'après Patrice Simon, Chief technology officer (CTO) Strategy and New Product Development chez CWT.

Pour ce faire, CWT développe tout un écosystème de startups sur ces différents sujets comme avec l'incubateur Welcome City Lab en France ou Plug and Play à San-Francisco. "On a fait réaliser près de 40 millions d'économies à nos clients en 2017, on espère atteindre les 100 millions en 2018 et 250 millions à terme", s'enthousiasme le CTO.

Afin d'optimiser les dépenses voyages de ses clients CWT lance "price tracker" en Europe. En partenariat avec Yapta pour monitorer les prix dès la réservation et permettre de modifier automatiquement la réservation si jamais le prix baisse suffisamment pour couvrir les éventuels frais.. "Ce process existe depuis longtemps aux USA mais pas en France. Or, on estime que l'optimisation des prix peut générer entre 1 et 2% d'économies", explique Régis Pezous, Director Product Incubation chez CWT. La TMC lance le service en Europe sur Amadeus et Sabre en mars et sur Galileo en mai.

Analyser après coup c'est bien mais prédire c'est mieux. Avec FlyR basé aux USA, on estime que dans environ 30% des cas, le prix du billet d'avion peut baisser après la réservation. Dans ces cas FlyR conservera la réservation en attente et décidera de la réaliser lorsque l'algorithme décide que le le prix est optimum. "A terme, l'idée est de combiner la technologie Yapta avec FlyR", conclut Régis Pezous.





Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Marie-Amélie Fenoll

Marie-Amélie Fenoll

Journaliste

Journaliste depuis près de 6 ans, j’ai rejoint l’univers des achats et de la presse professionnelle en 2010. Un nouveau monde s’est ouvert à moi sur le [...]...

Voir la fiche
Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet