En ce moment En ce moment

Avec le "low fare", la classe business reprend son envol

Publié par le
Avec le 'low fare', la classe business reprend son envol

Je m'abonne
  • Imprimer

Démocratiser la classe affaires

Si en période de crise, le "low fare" s'impose de plus en plus dans les offres des compagnies régulières soucieuses de booster leur business en adaptant leur grille tarifaire, un tel positionnement caractérise également de nouveaux entrants tels que La Compagnie, une compagnie aérienne française lancée en octobre 2013, qui surfe sur le "low fare business class". Un concept pour le moins original : des vols réguliers, uniquement en classe business, et au meilleur prix sur deux routes prisées par la clientèle affaires, Paris/New York et Londres/New York."Notre objectif est de démocratiser la classe affaires là où elle est par essence la plus demandée, à savoir sur le long-courrier régulier. Grâce à La Compagnie, nos clients accèdent ainsi à une expérience unique et exclusive : une cabine totalement classe affaires de 74 sièges à un tarif ultra-compétitif, à partir de 1 200 euros aller-retour !" , détaille Frantz Yvelin, président-fondateur de La Compagnie, dont l'offre respecte ainsi les codes usuels de la business class : accès au salon VIP à l'embarquement à Roissy, franchise bagage de deux fois 32 kilos... à bord, chaque passager bénéficie d'un espace privatif confortable grâce à des sièges intégrés dans une coque fixe (hauteur de 118 cm, largeur de 66 cm, inclinaison à 180°, espacement de 155 cm), sans oublier une tablette Samsung Galaxy Tab Pro (écran de 12,2 pouces). "Pour l'instant, nous sommes spécialisés sur une destination, New York. Mais, à terme, nous envisageons de décliner notre concept pour d'autres villes en Amérique du nord" , confie le fondateur, pour qui "une telle offre 100 % dédiée business entre dans les moeurs des voyageurs d'affaires sur le long-courrier comme easyJet l'est déjà sur le court-courrier."

Des compagnies alternatives

Sur ce second marché, les compagnies low cost ne sont d'ailleurs plus les seules à se tailler la part du lion sur le créneau business. D'autres acteurs font aussi des voyageurs d'affaires leur cible stratégique, à l'instar de Hop !, compagnie aérienne en région, filiale d'Air France, assurant 100 liaisons régulières en France (Strasbourg, Bordeaux, Lille, Marseille, Brest...) et en Europe (Milan, Prague, etc.), à raison de 2 à 25 vols par jour. "Via notre plateforme de correspondance à Lyon, il est possible d'effectuer un aller-retour Caen-Milan dans la journée, avec un changement de 30 minutes seulement pour chaque trajet. De quoi ravir les voyageurs d'affaires, qui n'ont plus à dormir sur place" , assure Hélène Abraham, directrice générale adjointe en charge du commercial de la compagnie. Hop ! propose, outre des billets 100 % flexibles, des tarifs négociés pouvant être intégrés dans les contrats corporate signés avec Air France.

Preuve que les travel managers se tournent de plus en plus vers ce type de compagnies alternatives : "L'AFTM vient d'intégrer Transavia en tant que partenaire, rappelle Thibault Barat, délégué général de l'association. Un signal fort de l'engagement de la compagnie à bas coûts néerlandaise sur le segment business..."

Je m'abonne

Charles Cohen

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Par elonoore Determine

Decouvrez comment la gestion collaborative des contrats renforce le role des achats dans amelioration de la conformite et la reduction des risques [...]

Sur le même sujet