Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Sourcing et recrutement : la solution du portage salarial

Publié par Brand Voice le | Mis à jour le
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
Sourcing et recrutement : la solution du portage salarial

Depuis la crise sanitaire, de nombreux salariés ont pris un nouveau tournant dans leur carrière pour satisfaire leur quête de sens au travail et de liberté. Ces envies expliquent le net essor du freelancing ces deux dernières années. Face à des difficultés de recrutement croissantes, les entreprises misent sur le portage salarial pour accéder à une certaine expertise de manière ponctuelle.

Je m'abonne
  • Imprimer

Minimiser le temps d'embauche grâce au portage salarial

Avec la crise sanitaire, la durée du processus complet de recrutement dépasse largement les quelques semaines habituelles. Cette lenteur est due au manque de candidats possédant les qualifications nécessaires et disposés à accepter un emploi salarié. En effet, les Français sont aujourd'hui en attente de flexibilité, d'une entreprise qui partage ses valeurs, et de relations humaines de qualité. En résumé, d'une meilleure Qualité de Vie au Travail (QVT). Avec le portage salarial, il suffit de 48 heures pour mettre en place une prestation de service avec un expert pour un projet spécifique sur une période bien définie. Ce dernier évite des formalités administratives chronophages et conserve une totale autonomie dans la gestion de son temps.

Réduire les dépenses RH

Recruter un candidat confirmé en France coûte entre 5 000 € et 8 000 €. En plus, l'embauche implique des coûts indirects pour l'onboarding de la nouvelle recrue, sa formation, l'aménagement de son poste de travail, l'acquisition de matériel. Si ce collaborateur n'est pas à la hauteur, la dépense n'est pas rentabilisée, sans compter que le départ génère des frais administratifs supplémentaires, qui s'ajoutent à ceux d'un nouveau recrutement. Dans une conjoncture incertaine, les entreprises privilégient une solution qui n'impacte pas leur masse salariale. Et cela d'autant que la rémunération des professionnels ayant des compétences pointues ou rares est élevée dans un contexte de pénurie de talents. Recourir aux services d'un freelance en portage leur permet de bénéficier de compétences reconnues au bon moment. Il leur suffit de régler les honoraires convenus et éventuellement, de rembourser certains frais de mission.

Se décharger des contraintes administratives

L'entreprise de portage salarial,à l'exemple d'itg.fr, s'occupe de toutes les tâches administratives liées à la contractualisation de la prestation et à la gestion de l'activité de ses collaborateurs portés. Elle établit les contrats, facture les prestations, paie les cotisations sociales, la prime pour la complémentaire santé, verse un salaire au consultant appuyé par une fiche de paie. Elle s'occupe également des déclarations fiscales et sociales. Les équipes RH sont ainsi déchargées de la gestion administrative des indépendants.

Limiter le risque juridique

Le portage salarial évite au client le risque de requalification des contrats ou le délit de prêt illicite de main-d'oeuvre et de sous-traitance tout en lui faisant bénéficier d'une expertise pointue. Les missions sont en outre couvertes par la Responsabilité Civile Professionnelle souscrite par la société de portage. Cette formule leur permet de trouver le juste équilibre entre le développement de l'équipe requis par l'activité et la gestion des risques.

Les clés pour réussir le « recrutement » d'un prestataire en freelance

Pour rapidement le profil correspondant aux besoins de l'entreprise, le département des Ressources humaines doit commencer par élaborer une offre de mission claire et précise. Celle-ci doit contenir :

  1. un titre qui attire les partenaires potentiels ;
  2. une présentation de l'entreprise avec quelques chiffres clés et faits essentiels ;
  3. une description précise des objectifs de la mission ;
  4. une liste des compétences recherchées ;
  5. le délai à respecter pour la réalisation du travail demandé.

Il convient maintenant d'établir un budget. Le Taux Moyen Journalier fixé par un candidat dépend de son expertise, de son expérience et des caractéristiques de la mission (complexité, durée, urgence). Une comparaison avec les prix du marché pour un profil similaire est vivement recommandée. Des moyens supplémentaires doivent parfois être mis à la disposition du consultant (logiciels métier, accès au réseau, espaces de travail si sa présence dans les locaux est indispensable). Ces coûts sont à valider par le service comptabilité en fonction de la situation de la trésorerie. Pour s'épargner un processus de sourcing long, les entreprises peuvent se tourner vers une plateforme de mise en relation consacrée au freelancing. L'offre de mission est ainsi diffusée auprès d'une communauté de professionnels indépendants qualifiés. Certains de ces sites sont généralistes, d'autres sont spécialisés sur un métier ou une filière professionnelle (informatique, BTP, commercial, traduction, graphisme...). Une équipe dédiée sélectionne les candidatures les plus susceptibles de répondre aux attentes de l'entreprise. Cette dernière gagne ainsi un temps précieux, et prend une décision sur la base d'informations fiables. En portage salarial, les modalités de réalisation de la prestation sont discutées directement entre l'entreprise cliente et l'expert indépendant. Lorsque les deux parties parviennent à un accord, le consultant signe une convention de portage et un contrat de travail à durée déterminée ou indéterminée avec l'EPS. Celle-ci conclut ensuite un contrat de prestations avec le client. La mission peut ainsi commencer sans attendre que le prestataire s'immatricule en tant qu'auto entrepreneur ou créer sa propre société.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page