Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Blockchain : quel intérêt pour la supply chain ?

Publié par Audrey Fréel le - mis à jour à
Blockchain : quel intérêt pour la supply chain ?

La blockchain permet de fluidifier et simplifier la supply chain en assurant une meilleure traçabilité des produits et en gérant les contrats avec les fournisseurs de façon automatique et intelligente.

Je m'abonne
  • Imprimer

La blockchain gagne du terrain dans le domaine de la supply chain. Cette technologie permet de stocker et transmettre des informations, de façon transparente et sécurisée, sans organe central de contrôle. Il s'agit d'un registre numérique décentralisé, mis à jour en temps réel, permettant de suivre la réalisation de transactions.

On distingue deux types de blockchain : les blockchains publiques, accessibles à tous, et les blockchains privées, réservées à un nombre restreint d'utilisateurs. "Pour la supply chain, nous nous concentrons essentiellement sur la blockchain privée", explique Laurent Leboisne, directeur France de Weexa, une société française qui aide les entreprises à digitaliser, piloter et intégrer les flux BtoB.

Elle propose depuis cette année une offre dédiée à la blockchain à ses clients. "Cela offre plus de flexibilité et permet d'assurer la traçabilité d'un produit de façon souple et indépendante", indique Laurent Leboisne.

Une meilleure traçabilité

Certaines supply chain souffrent en effet d'une opacité dans leurs process. De nombreux donneurs d'ordre, notamment dans l'industrie agro-alimentaire et pharmaceutique, souhaitent gommer ce manque de transparence concernant la qualité ou l'origine des produits.

"Les industriels doivent assurer la fiabilité de leurs biens de consommation. La blockchain permet de rendre accessible la technologie de traçage tout au long de la chaîne d'approvisionnement. Un petit fournisseur pourra facilement enregistrer des informations sur son produit, à l'aide d'une application mobile, et ainsi alimenter la blockchain", illustre Laurent Leboisne.

Ce système permet ainsi de retracer toute la chaîne d'approvisionnement, du producteur jusqu'au transporteur. Pour profiter pleinement des bienfaits de la blockchain, il est important pour le donneur d'ordre de sensibiliser l'ensemble de son écosystème. "La technologie est en place mais il faut que tout le monde collabore, si un maillon est manquant, il ne sera pas possible de retracer correctement la chaîne d'approvisionnement", note Laurent Leboisne.

Gérer les smart contracts

Au-delà de la sécurisation des échanges, la blockchain offre aussi la possibilité de gérer les smart contracts. Déployés sur une blockchain, ces programmes informatiques permettent d'automatiser les prises de décision en fonction de modalités de contrat prédéterminées.

Les fraudes sont ainsi évitées, puisque le paiement se débloque automatiquement, uniquement si le fournisseur exécute les conditions du contrat. "Ce concept présente notamment de l'intérêt pour mieux gérer les grandes fluctuations de prix que l'on observe actuellement sur certaines matières premières. Cela permet de renégocier le contrat avec le fournisseur de façon plus flexible et de le mettre à jour de façon instantanée", relate Laurent Leboisne.

Outre le traçage des données et la gestion des smart contracts, la blockchain pourrait également être utilisée pour réaliser des transactions en cryptomonnaie sur la supply chain. "Mais pour le moment cela reste très marginal", informe Laurent Leboisne.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande