Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Achats de prestations de services : la solution des entreprises adaptées

Publié par Lisa Henry le | Mis à jour le
Achats de prestations de services : la solution des entreprises adaptées

Avec 2 250 entreprises adaptées en France qui réalisent deux millions de chiffre d'affaire annuel, les achats de prestations de services auprès des acteurs du STPA s'avère une solution avantageuse et flexible pour tous les secteurs.

Je m'abonne
  • Imprimer

Ces dernières années, 62% des EA et ESAT ont "su se réinventer", a affirmé Denis Charrier, directeur général du Réseau GESAT à l'occasion des Trophées des femmes en EA et en ESAT portés par RéseauH, qui se sont déroulés debut mars. Les intervenants des différentes tables rondes qui se sont succédé ont largement souligné l'agilité dont font preuve ces prestataires de services (lire notre encadré : "L'employabilité par l'innovation sociale" ci-dessous) en vue d'inciter les acheteurs à s'orienter vers cette solution. Selon Sylvie Mariaud, vice-présidente chargée de l'économie sociale et solidaire et des achats responsables à la région Île-de-France : "Les entreprises démontrent une réelle volonté de se tourner vers les achats de prestations de services dans les EA, et c'est notre rôle de les accompagner à cet effet."

Le réseau GESAT a fait de ce "combat" son cheval de bataille et accompagne plus de 150 000 professionnels en situation de handicap. L'objectif est de valoriser et faire reconnaître l'achat de prestations de services auprès du STPA.

Des avantages RSE, mais aussi économiques

Denis Charrier a également souligné l'avantage économique de recourir à des EA en sous-traitance : "Selon 26% des clients d'EA et ESAT, la compétitivité tarifaire est le premier avantage concurentiel de cette solution." explique-t-il. Au-delà des chiffres, lorsqu'une entreprise pense à améliorer son maillage territorial, passer par les achats de prestations en entreprise adaptée peut s'avérer une bonne solution. La France compte aujourd'hui 2 250 EA et ESAT , soit une entreprise adaptée pour 16 communes.

"Si l'inclusivité passe par le recrutement, les achats ont un rôle majeur à jouer, car la sous-traitance fait grandir une entreprise, même en interne." Selon le directeur général du réseau GESAT, en plus d'améliorer sa RSE, l'achat de prestations de services en sous-traitance offre une maîtrise de la qualité, des coûts et des délais de fabrication, ainsi qu'une meilleure réactivité de l'entreprise dans un contexte d'augmentation de la demande.

Valoriser le savoir faire

Afin d'atteindre cette agilité et cette maîtrise, il est important de valoriser le savoir-faire des personnes en situation de handicap. C'est avec cet objectif en tête que Valentin Duthion a lancé la société Le Regard Français, une marque de vêtements employant en majorité des travailleurs en situation de handicap, en interne et en prestations de services. "A la création de l'entreprise, l'enjeu était de créer du lien et aider à une forme de prise de conscience en termes d'achats responsables, malgré tout, la qualité du produit n'est pas en plus." En effet, comme le souligne Denis Charrier : "en se tournant vers des EA, la qualité est au rendez-vous: 97% des entreprises clientes se disent satisfaites de la qualité des services."


L'employabilité par l'innovation sociale

Reseauh  - charlene yves

Reseauh - charlene yves

A l'occasion d'une table ronde organisée dans le cadre des Trophées Femmes en EA et en ESAT, Maya de Passario Peyssard, partenaire secteur public et espace de Onepoint a expliqué que "Travailler avec des EA et ESAT nous a permis de créer de la valeur, mais surtout de la proximité. Onepoint ayant huit implantations territoriales, travailler avec des entreprises adaptées est avantageux, car elles ne se concentrent pas uniquement dans les bassins d'emplois. En réalisant l'avantage que la prestation de services par les EA procure, nous avons créé un centre de formation adapté aux personnes en situation de handicap, qui fournit aussi le logement. L'idée est de créer de la collaboration durable, cela permet aussi de faire du made in France."

Franck Martinez, responsable QVT France et président de la Fondation Decathlon a, pour sa part, précisé qu' "Avec les Jeux paralympiques, collaborer en tant que partenaire de l'événement avec des EA et ESAT nous a permis de créer de l'employabilité par l'innovation sociale. Ces partenariats délivrent une qualité parfois supérieure à la norme, mais offrent surtout un avantage concurrentiel fort. Il s'agit d'une réponse RSE, en termes d'inclusion, mais l'aspect territorial de la solution permet aussi de réduire l'impact carbone."


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles