Recherche
Magazine Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Réduction des coûts et performance achats, les lignes bougent

Publié par le
Réduction des coûts et performance achats, les lignes bougent

Je m'abonne
  • Imprimer

Des acheteurs pas si motivés sur les gains achats que cela...

Seuls 4% des acheteurs interrogés indiquent bénéficier de bonus uniquement sur les gains achats, un système incitant à faire du cost killing et des économies à court terme. "Un pourcentage extrêmement faible et qui vient tordre le cou à certaines idées reçues", souligne Olivier Wajnsztok. Ils sont également 41% à déclarer ne pas percevoir de bonus, là aussi une proportion somme toute importante et équivalente aux acheteurs et responsables achats qui perçoivent des bonus calculés à la fois sur les gains achats et sur d'autres critères non financiers.



A noter qu'il existe une différence notable entre le secteur privé et le secteur public, une immense majorité des acheteurs publics n'ayant pas de bonus (74%), ni même de bonus alliant à la fois des gains achats et des critères non financiers (13%).

Parfois taxés de cost killers uniquement intéressés par les gains financiers, ces résultats montrent en tout cas un autre visage des acheteurs qui ne sont donc en rien des traders. "Avec une recherche de performance collective liée à la réussite d'un lancement de projet "produits nouveaux" par exemple, un re-sourcing ou une remise en cause du cahier des charges technique, la performance individuelle n'a plus vraiment de sens pour motiver une équipe projet, surtout si seul l'acheteur a une part variable de rémunération au sein de cette équipe", conclut Karine Alquier-Caro.


Je m'abonne

la rédaction

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles