En ce moment En ce moment

Publié par le | Mis à jour le

Je m'abonne
  • Imprimer

De l'achat responsable à l'achat inclusif

L'achat inclusif a pour objectif de développer l'écosystème local des PME/ETI, de soutenir les entreprises de l'économie sociale et solidaire ou d'insertion ainsi que les centres d'aide par le travail. Ce nouvel axe vise notamment à pousser une autre réflexion sur les filières d'approvisionnement afin qu'elle intègre ces structures et leur savoir-faire dans un processus de développement économique. C'est un des axes d'une politique inclusive, à destination des personnes en situation de précarité, qui a pour vocation de développer le tissu économique local. Il est important de préciser que la notion d'ancrage territorial est un facteur déterminant dans la démarche. Le champ d'intervention de ces sociétés a beaucoup évolué, et elles adressent aujourd'hui différentes typologies d'activités.

Cependant, pour les entreprises du secteur adapté ou de l'économie sociale et solidaire, la complétude des besoins clients est souvent compliquée à assurer. Pour réussir à gérer cette problématique, il est préconisé d'inciter les fournisseurs historiques à s'orienter vers de la co-traitance avec ces fournisseurs, ce qui leur permet ainsi de s'adosser à un acteur qui apportera une complémentarité nécessaire. Cette approche permettra de créer des écosystèmes locaux et d'aider ces structures à étendre leurs domaines d'application.

Au préalable, il conviendra d'intégrer dans le dossier de consultation un critère de sélection pour inciter les fournisseurs à intégrer ce dispositif. Rappelons que, ce segment de marché fournisseurs est un segment de marché comme les autres et qu'il bénéficiera du même processus de sourcing ; il s'agit uniquement d'une autre forme de collaboration. Pour créer du lien, l'organisation des moments de rencontre avec les entreprises du secteur adapté et protégé, des PME/ETI, des entreprises du secteur solidaire et sociale et les donneurs d'ordres internes permettra d'identifier les offres et les capacités de ces structures. La conséquence directe sera de créer du lien et des opportunités. L'acheteur sera le meilleur ambassadeur pour ces différentes sociétés.

Ces pistes de réflexion sont autant d'orientations pour l'acheteur lui permettant de répondre aux objectifs de performances et de développement durable, même si parfois elles peuvent paraître antinomiques. La crise actuelle et le principe de réalité qui en découle oblige l'acheteur à renforcer son exigence de performance dans la démarche achat responsable. L'acheteur a encore de nombreuses pistes de "performance verte" à investiguer, il devra pour cela intégrer la RSE dans son mindset, conduire le changement en interne et en externe et s'assurer que la raison d'être de la fonction achat est bien alignée avec celle de l'entreprise.

Par Raphaël Belliere-Lottier, directeur général adjoint en charge des achats, du digital et de l'innovation au sein du cabinet Meotec

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Raphaël Belliere-Lottier, directeur adjoint en charge des achats, Meotec

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet