En ce moment En ce moment

Publié par le | Mis à jour le

Je m'abonne
  • Imprimer

La crainte des faillites fournisseurs

31% des directions achats anticipent des faillites de fournisseurs stratégiques. Dans des secteurs en tension comme l'aéronautique, l'automobile ou la mécanique -métallurgie et la pharmacie - santé, les donneurs d'ordre anticipent fortement les faillites de leurs fournisseurs stratégiques. Ils sont ainsi respectivement 53%, 52% 40% et 31%.

Les projections pour 2021 semblent cependant globalement moins pessimistes que celles établies en mai 2020. Les risques de faillites semblent en revanche toujours d'actualité pour certains secteurs : automobile, mode-luxe, informatique-telecom et hotellerie/restauration.

26% des directions achats estiment avoir les outils suffisants pour comprendre la fiabilité financière de leurs fournisseurs. Un résultat en hausse depuis l'étude de mai 2020 où ils n'étaient que 18%. Ainsi, le contexte de la crise sanitaire a poussé les entreprises à déployer de nouvelles solutions pour s'assurer de la santé financière de leurs fournisseurs.

Lire aussi: Adoptez la gestion dynamique du risque fournisseurs

Les délais de paiement : un sujet toujours d'actualité

Pour 66% des directions achats, le respect et/ou le pilotage des délais de paiement fournisseurs est toujours ou souvent un des objectifs des départements achats. Il est désormais acquis que le sujet des délais de paiement fournisseurs est un axe de travail stratégique des achats profitable au business de l'entreprise. Tout autant qu'un élément essentiel de la bonne gestion des relations fournisseurs.

D'une façon générale, ce respect des délais de paiement des fournisseurs en interne est suivi de très près notamment dans les grands groupes (plus de 5000 salariés) (72% des sondés) en raison du volume des factures mais surtout dans les petites entreprises de moins de 10 salariés (78% des sondés) où la comptabilité et le service facturation sont au coeur de la survie de l'entreprise.

Une sécurisation des approvisionnements plus importante

41% des directions achats estiment que la sécurisation des achats/approvisionnements en 2021 sera plus importante qu'en 2020. Ce sera la première mesure prise par 74% des directions achats pour sécuriser leurs achats. Or, ils n'étaient que 58% en 2020. Le respect des délais de paiement arrive en second avec 46% des répondants, suivi de la loi Sapin 2 citée à 31%.

La sécurisation reste l'enjeu majeur d'une relocalisation pour 93% des directions achats (contre 84% en 2020). Ainsi, la sécurité est devenue le maître-mot des achats en raison du contexte économique et sanitaire de l'année 2020. L'impact environnemental est cité juste après à 51% (contre 49% en 2020 et 30% en 2019). C'est un chiffre en constante progression.

A l'inverse, la réduction des coûts, qui pourtant est une des grandes priorités générales de 2021 ne cesse de reculer avec 20% des voix en 2021 contre 28% en 2020 et 39% en 2019. La réduction des coûts est recherchée, mais pas à n'importe quel prix. En 2021 la sécurisation semble primer sur tout le reste.

La réduction du nombre de fournisseurs revient en force dans certains secteurs

La réduction du nombre de fournisseurs n'est plus un objectif prioritaire pour les directions achats. C'est un outil parmi d'autres qui contribue à la réduction des coûts fixes (gestion administrative) et des coûts variables (massification par concentration). Le pourcentage des répondants ayant un objectif sur ce sujet ne cesse de diminuer depuis 2016 (57% des directions achats interrogées voyaient la réduction de leur panel fournisseurs comme une priorité contre 43% en 2021). On voit que la crise sanitaire est passée par là. Les secteurs du tourisme et du transport ainsi que celui de l'aéronautique et de la défense sont touchés de plein fouet par la réduction du nombre de fournisseurs. Ainsi, en 2021, 60% des directions achats envisagent une réduction de leur nombre de fournisseurs dans le secteur de l'aéronautique et de la défense (contre 46% en 2020). De même, 56% des directions achats ont un plan de réduction du nombre de fournisseurs en 2021 contre seulement 23% en 2020.

Pour connaître tous les résultats de l'étude, lire les articles suivants:

Les priorités des départements achats en 2021, selon l'étude AgileBuyer / CNA

En 2021, la réduction des coûts redevient un enjeu majeur

Les achats, de plus en plus perçus comme une fonction stratégique

Les achats durables, une préoccupation, mais pas une priorité

La relocalisation monte.... mais les achats dans les pays à bas coût, aussi

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

la rédaction

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet