Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Les directions achats, moteur de la relocalisation

Publié par le

Je m'abonne
  • Imprimer

Pour réussir la relocalisation de sa production, Atol mise sur la proximité avec ses fournisseurs

Cédric Veille, directeur des opérations et des approvisionnements industriels d'Atol.
" Nous étions partis contraints et forcés mais, depuis 2004, nous avions la volonté de produire de nouveau en France ", assure Cédric Veille, directeur des opérations et des approvisionnements industriels d'Atol, un service qui inclut les achats. À l'époque, le lunetier avait délocalisé une partie de sa production en Chine. Cette année-là, il profite du lancement d'une nouvelle gamme " avec des montures personnalisables, aux branches interchangeables ", pour tenter de relocaliser cette production en France. Les prix de vente plus élevés pour cette gamme justifient la production locale. Le lunetier compte alors un réseau de 200 magasins. " Les volumes commandés n'étaient pas suffisants pour ­motiver un fournisseur local ", se souvient Cédric Veille.
Fort d'une croissance des ventes qui se traduit par l'arrivée d'une centaine de magasins supplémentaires dans le réseau l'année suivante, le directeur remet sa casquette d'acheteur et retourne chercher des partenaires locaux. Avec succès, cette fois. " Un fabricant jurassien a signé en 2005 ", souligne-t-il. Depuis, plusieurs autres collections, toujours produites localement, ont été lancées et réussies. Pour s'assurer de la qualité comme de la pérennité des fournisseurs, Atol a développé des relations de proximité. " Nous sommes proches, géographiquement, et pouvons nous rencontrer plusieurs fois par jour pour parler des coloris ou des formes ", décrit Cédric Veille. Une proximité qui facilite le développement de nouveaux produits, " ce qui est plus simple quand on parle la même langue ", ajoute-t-il. Sur le plan économique, le lunetier accompagne ses fournisseurs en leur assurant des volumes globaux et en leur précisant chaque semaine les prévisions de volumes. Conséquence de cette proximité, les délais d'approvisionnement sont passés de quatre mois à quatre semaines par rapport aux fournisseurs asiatiques. " Depuis les débuts de la relocalisation, plus de 1,2 million de pièces ont été produites localement ", conclut ­simplement Cédric Veille.

Atol
Activité : Lunetier
CA 2013 : 400 M€
Effectif 2013 : 220 collaborateurs (siège social à Antony et l'usine à Beaune)
Budget achats 2013 : 130 M€
Effectif achats : 4 acheteurs, 4 approvisionneurs et 2 personnes à l'industriel ; l'ensemble de cette équipe coordonne les achats.


Je m'abonne

Véronique Méot avec Patrick Brébion

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles