Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Gestion de projet: 9 leçons à retenir du programme Apollo

Publié par le

Envoyer un homme sur la lune en moins d'une décennie: tel est le défi qu'a relevé le programme Apollo. Pour beaucoup de responsables de la Nasa, son succès est surtout dû à une gestion de projet parfaitement maîtrisée. Voici 9 leçons tirées de la réussite de ce programme.

Je m'abonne
  • Imprimer
L'entraînement de l'équipe Apollo 11.
© Nasa L'entraînement de l'équipe Apollo 11.

4. Tenez compte des risques, mais ne les laissez pas freiner vos ambitions

"Nous avions fait tout ce que nous pouvions faire dans les limites de nos connaissances. Nous n'avions peur d'aucune des inconnues rencontrées au cours du programme. Nous ne savions pas ce que nous pouvions faire d'autre pour éliminer les risques qui restaient, donc il était temps pour nous d'y aller." Christopher C Kraft, Jr. directeur des opérations de vol.

La mission Apollo 11 a été sans doute l'une des réalisations les plus risquées dans l'histoire humaine. De pannes techniques aux erreurs humaines, beaucoup de choses auraient pu mal tourner - et l'ont fait. Mais sans une reconnaissance et une planification de ces risques, le succès n'aurait jamais pu être au rendez-vous.

La Nasa a traité les risques en les regardant en face et en se demandant constamment "Et si?" La mise en place de procédures de sauvegarde ont permis qu'il y ait toujours un plan B. Par conséquent, soyez proactif dans la reconnaissance et la gestion des risques pour vos propres projets. Identifiez les situations qui pourraient faire trébucher votre équipe et planifiez les - mais ne laissez pas un niveau de risque acceptable vous empêcher d'aller de l'avant.

Une autre stratégie de gestion du risque adoptée par la Nasa: entraîner les équipes et leur donner les moyens de prendre de bonnes décisions et de régler les problèmes à la volée. Howard Tindall indique: "Je pense que l'un des plus grands facteurs qui ont contribué à la réduction du risque a été le nombre extraordinaire de séances d'entraînement que nous avons effectuées. Cela nous a réellement sauvé la mise en de nombreuses occasions, parce qu'il n'y a pas eu une seule mission où nous n'avons pas rencontré de problèmes graves. Le fait est que les équipes pouvaient les traiter parce qu'ils avaient été entrainés et savaient déjà comment les résoudre."

Andrew Filev, CEO et fondateur de Wrike

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet

Retour haut de page