En ce moment En ce moment

Recrutement des directeurs achats : un marché sous tensions

Publié par le - mis à jour à
Recrutement des directeurs achats : un marché sous tensions
© Elesin Aleksandr

Si le contexte économique est favorable aux embauches, certains facteurs viennent complexifier les recrutements.

Je m'abonne
  • Imprimer

"Le secteur est propice aux recrutements, mais les marges ne vont pas changer pour autant. C'est un combat qui devient stratégique et la mission du directeur achats est un vrai levier, un vrai vecteur de croissance pour l'entreprise, a déclaré Alexandre Camuzet, consultant associé chez De Graët Consulting lors d'un afterwork proposé par l'ESCP Business School de Paris Montparnasse sur le thème "Le recrutement des directeurs achats", fin janvier. "Quand ils nous mandatent pour recruter une direction achats, nos clients sont face à de réelles problématiques à résoudre pour optimiser leur fond de roulement, devancer leurs concurrents dans l'innovation et dégager des marges substantielles". Des challenges confirmés par Gérard Dahan, senior vice président EMEA Source-to-Pay chez Determine. "Aujourd'hui, un directeur des achats participe à atteindre les objectifs de l'entreprise, a-t-il souligné. Depuis les années 2005, le nombre des directeurs achats membres d'un Comex est passé de 10/12 % à 27 %".

Les entreprises à la recherche de talents se heurtent cependant à un écueil de taille : un marché pénurique et donc favorable aux candidats, qui peuvent choisir dans quelle entreprise ils veulent travailler, à quel prix et pour quelles missions. "Typiquement, en 2019, les demandes de profils experts ont augmenté, a affirmé Gioia Diomede, consultante en recrutement chez Robert Walters. Par exemple, les profils d'experts en achats IT, gérés dans le passé par les directions des systèmes d'information, et repris depuis quelques années par les directions achats. Ces dernières sont à la recherche d'experts sur ces thématiques, capables de comprendre les acteurs, le marché, son fonctionnement, les canaux de distribution..."

Concernant l'ensemble des postes proposés sur le marché, dans les achats directs où la maturité est bonne, il s'agit plutôt de recrutements de renouvellement. "En revanche, sur les achats indirects, les entreprises embauchent de nouveaux talents qui vont apporter de nouvelles compétences, a expliqué Gioia Diomede. Beaucoup d'ETI et de petits groupes se lancent dans l'expérience achats, et en l'occurrence sur des sujets d'achats indirects".

Des salaires dépassant les 100 K par an

Les compétences recherchées par les recruteurs sont multiforme. "Un directeur des achats est là pour servir les métiers et les comprendre. Deuxième point, il doit être proactif et anticiper les besoins de l'entreprise, sa stratégie, les changements de produits, les cours de la matière... Enfin, sa remise en question doit être permanente. Il faut qu'il ait le recul nécessaire pour apporter une valeur ajoutée sur les process, les hommes, l'activité de l'entreprise", a déclaré Alexandre Camuzet.

Les rémunérations s'inscrivent en droite ligne avec les besoins du secteur. Elles vont de 50 à 80 Keuros par an pour un directeur achats qui possède entre 5 et 8 ans d'expérience et s'élèvent à plus de 100 Keuros quand il dépasse les 15 années dans la fonction. "Le point le plus intéressant sur le marché est le floutage des lignes pour les profils réellement experts, a estimé Gioia Diomede. Pour un vrai expert IT dans les achats, la rémunération peut atteindre 100 Keuros sans que son poste prévoit forcément une fonction de management".

Je m'abonne

Patricia Dreidemy

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

RH

Par Camille George

Toutes les entreprises qui ont recours au chômage partiel et qui ont ouvert un dossier de demande d'indemnisation n'auront pas forcément satisfaction... [...]