En ce moment En ce moment

DossierLes directions achats jugent les solutions e-achats

Publié par Camille George le

6 - Paroles d'acheteurs

Les conseils de quelques paires pour bien choisir votre solution e-achats

"Choisir l'outil qui satisfait le mieux le besoin en toile de fond car, bien sûr, avoir une puissance de feu au niveau achats compte, mais penser d'abord à l'utilisateur. Une implémentation facile garantira l'adhésion totale des utilisateurs."

Gilles Grenier, Éditions Lefebvre Sarrut

"Un bon outil doit pouvoir couvrir l'intégralité du process. Le source-to-pay est essentiel à terme. La facilité et la capacité d'interfaçage sont aussi importantes. Si l'outil est capable d'interaction avec les autres outils, cela peut faire la différence." Jean-Marie Guieau, Engie

"Ne pas sous-estimer les inducteurs de coûts. Il n'y a pas toujours que le prix de l'abonnement ; parfois, il y a des frais supplémentaires, notamment pour les fournisseurs ; or, il est impératif que l'accès soit gratuit pour les fournisseurs." Emmanuelle Guinet, Imerys Toiture

"Ne pas négliger la conduite du changement. Quand on part de zéro, il ne faut pas hésiter à mettre les moyens dans le suivi, la formation et le pilotage pour ne pas faire de contre-perfor­mance." Emmanuelle Guinet, Imerys Toiture

"Avoir un bon intégrateur qui saura traduire le besoin client en langage éditeur. C'est l'un des trois facteurs du succès avec l'implication des sites et la qualité de l'outil en lui-même." Olivier Roux, Albéa

"Choisir un standard du marché en limitant le spécifique, et tenir bon. Le process apporte des contraintes, mais le digital procure du confort ; il faut donc tenir bon sur la gouvernance de l'acte d'achat" Sylvie Robin-Romet, Crédit Agricole

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet