En ce moment En ce moment

DossierLes directions achats jugent les solutions e-achats

Publié par Camille George le

5 - Un défi pour les éditeurs

Bien au fait que leurs process achats sont souvent vécus comme une contrainte par les prescripteurs, les directions achats attendent du digital qu'il apporte souplesse, fluidité et confort d'usage.

Conscients du challenge, les éditeurs travaillent à faire évoluer leur offre vers plus d'intuitivité. Tous les acteurs, et principalement les acteurs installés (comme Determine, SynerTrade ou Ivalua), consacrent d'importants moyens pour toujours simplifier les opérations de mise en oeuvre et d'administration de leurs outils et en faciliter l'utilisation par le biais d'une bibliothèque d'apps (Determine), d'une plateforme d'extensions préconfigurées (Ivalua) ou d'un middleware d'intégration (Synerconnect de SynerTrade), par exemple.

Le vrai défi, pour les éditeurs, est de rendre les logiciels intuitifs au point d'être transparents pour les utilisateurs occasionnels. "Il faut apprendre à s'interconnecter pour mieux répondre aux nouveaux modèles basés sur l'économie d'usage. Et c'est là l'avènement du cloud", estime Patrick Chabannes, solution senior strategist chez Determine. Les éditeurs vont devoir évoluer. C'est en marche. Les services sont de mieux en mieux connectés, les plateformes se parlent. EcoVadis et Tradeshift, par exemple, sont des clouds ouverts aux éditeurs tiers, capables d'intégrer n'importe quelle solution selon le besoin client. "Développer une nouvelle application cloud est risqué, pour un éditeur installé, car il doit tout refaire, mais c'est incontournable", juge Patrick Chabannes. Determine s'est ainsi doté d'un cloud en 2010, Ariba a mis quatre ans à transformer son offre, Basware a racheté une société pour y parvenir. Coupa fonctionne également en cloud, qu'il enrichit trois fois par an à dates fixes. Ivalua et SynerTrade vont sans doute devoir y venir. La mutation est en cours et ne fait que commencer.

D'autant que les nouveaux entrants intègrent d'emblée ces nouveaux modes d'utilisation issus du Web 2.0. C'est le cas d'Axiscope, par exemple, qui propose une plateforme procure-to-order (la partie facturation sera prête d'ici la fin de l'année) pour travailler la relation fournisseur/acheteur/prescripteur en mode collaboratif. "L'objectif est de démocratiser les outils achats encore trop complexes pour les prescripteurs, explique Béatrice Lamourette, cofondatrice d'Axiscope. C'est une solution modulaire qui se reconfigure en fonction de celui qui se connecte (un fournisseur ne verra que ce qu'il lui est autorisé de voir), responsive, pour répondre au besoin de mobilité des utilisateurs, et aussi agile que LinkedIn avec la possibilité d'interpeller différentes communautés sur un projet, par exemple."

Les acteurs du secteur ne cessent donc d'innover. Tradeshift va même jusqu'à proposer une plateforme ouverte aux éditeurs tiers. "Nous avons développé une plateforme sur laquelle peut se greffer n'importe quelle appli, les nôtres ou celles de tiers, explique Charles Royon, vice-président Europe chez Tradeshift. Cela fluidifie le flux et fait gagner en souplesse et en réactivité." Et de ­s'affranchir des ERP et du diktat de certains éditeurs qui, systématiquement en fin d'année, facturent un bill of material plutôt salé. De plus, le mode SaaS génère de multiples portails fournisseurs en silos qui sont lourds à gérer par les DSI. Les plateformes centralisent tous les portails SaaS avec le même look & feel.

"Notre vocation n'est pas de remplacer les éditeurs spécialisés mais de les amener à travailler avec nous", tient à souligner Charles Royon. Chez Axiscope aussi, on parle de complément des offres existantes. Cela tient sans doute au fait que, bien qu'elles soient très intuitives, ces solutions n'ont pas (encore ?) la même profondeur en termes de fonctionnalités que les outils historiques. Il n'empêche que les plateformes collaboratives challengent l'ensemble du marché de l'édition et séduisent de plus en plus.

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet