En ce moment En ce moment

Solutions cloud : des atouts et des craintes

Publié par le - mis à jour à
Solutions cloud : des atouts et des craintes
© Melpomene - Fotolia

À l'heure où le RGPD et les menaces sur les informations privées cristallisent les inquiétudes, les questions relatives aux solutions cloud quant à leur pertinence, la sécurité en jeu, la localisation des données prennent une résonance particulière. Quelques éclairages aident à la prise de décision

Je m'abonne
  • Imprimer

C'est une véritable lame de fond que l'on prédit autour de la notion de cloud dans l'avenir à court terme. En 2017, le cabinet d'étude IDC révélait qu'au moins 25 % des entreprises exploitent des applications tierces dans le Cloud, que ce soit pour des besoins internes ou externes. Et il annonce que d'ici 2021, les revenus liés au Cloud pour ses éditeurs devraient atteindre 554 milliards de dollars, c'est-à-dire plus du double par rapport à 2016. Au-delà de la tendance qu'il représente, ce phénomène s'apparente bel et bien à une réalité synonyme de levier de compétitivité pour les entreprises.

Pourtant, le Cloud pose question et divise dans plusieurs domaines. La conservation de la maîtrise des données, de leur sécurité, ou encore les coûts engendrés font régulièrement débat au sein des organisations. Qu'en est-il des pratiques et attentes en la matière dans les directions achats ?

Pour Audrey Legrand, responsable achats au sein de la société Isagri, spécialisée dans le développement de logiciels, "l'avantage économique est évident, car on ne paye ni les améliorations, ni les évolutions logicielles. Nous avons basculé vers une offre cloud il y a trois ans à peine. C'était clairement un choix judicieux." Elle estime que "le gain de flexibilité et de rapidité, en plus de la meilleure maîtrise des dépenses qui en résulte, explique le basculement à grande échelle vers les offres cloud."

Une mutation inéluctable

"Il y a seulement deux ans, des acteurs comme Oracle présentaient des solutions Cloud, mais avaient encore des difficultés à les vendre. Aujourd'hui, on sent que le recours à ces solutions devient complètement naturel. Les DSI doivent changer d'approche. On constate une évolution très rapide. Certains DSI non partisans de cette tendance ont été remplacés, d'autres se sont adaptés", constate Cédric Guillouet, Associé Achat & Supply Chain, cabinet de conseil Althea.

De son côté, David Chassan, Chief Communications Officer chez Outscale, souligne le fait "qu'il n'y a pas d'Intelligence artificielle, de Big Data, d'Internet des objets, de voitures autonomes, de villes intelligentes, d'analyse prédictive, sans une infrastructure Cloud computing. Or, toutes ces technologies se démocratisent de manière exponentielle dans notre société. L'adoption du Cloud est un mouvement qui se généralise, notamment grâce à la forte évolution des écosystèmes interconnectés."

L'automatisation, l'interopérabilité (multi-cloud), la conformité et la puissance du Cloud permettent aux entreprises de réduire le délai nécessaire pour le développement et la mise au point d'un projet ou d'un produit, avant qu'il puisse être lancé sur le marché, c'est le time to market. "C'est une notion très importante et une fois lié au Cloud, cela favorise l'agilité IT des entreprises et ainsi nous pouvons présenter une version avancée de leurs solutions aux investisseurs, voire presque le lancer sur le marché dans un temps qui est beaucoup moins long", poursuit David Chassan.

Lire la suite en page 2: Le coût, pierre angulaire de l'évolution vers le Cloud


Je m'abonne

Mathieu Neu

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet