En ce moment En ce moment

Les achats : tremplin pour l'innovation de demain

Publié par Mathieu Neu le - mis à jour à
Les achats : tremplin pour l'innovation de demain
© Coloures-pic - Fotolia

Les mutations technologiques s'imposent progressivement dans les premières préoccupations des directions achats. A la clé se trouvent bien sûr une modernisation et une optimisation des pratiques, mais aussi la redéfinition d'un métier voué à s'inscrire au centre de la stratégie des organisations.

Je m'abonne
  • Imprimer

Paul Cunningham, associé chez Deloitte Technologies, a révélé le Top 3 des priorités au sein des directions des achats au cours de l'événement "Futur of procurement" consacré à l'avenir des achats et qui s'est tenu le 30 janvier, organisé par Losam Agency, avec le CNA et Deloitte. La réalisation d'économies arrive en tête à 70 %, devant la gestion des risques (55 %) et la technologie digitale (52 %). Mais le fait marquant se situe dans la comparaison des chiffres avec l'édition précédente de l'étude où la réalisation d'économies était citée bien plus largement, puisqu'elle dépassait largement les 80 %. "L'innovation technologie et ses innombrables bénéfices occupent une place de plus en plus forte dans les objectifs", a-t-il indiqué. La maîtrise des risques, la poursuite de la révolution technologique et la nécessité de devenir le partenaire étroit des différents métiers dans l'entreprise forment désormais les trois grands axes des mutations actuelles.

La transposition des nouveaux usages numériques de la vie privée dans la sphère professionnelle se présente comme une tendance amenée à se généraliser dès cette année 2020. "Les assistants vocaux, déjà répandus au sein des foyers dans le BtoC, arrivent dans les entreprises et les directions achats. La consultation des demandes d'approbations en cours, des approbations validées, des fournisseurs auprès desquels on dépense les plus gros montants, des fournisseurs les plus récents dans l'organisation sont autant d'exemples de tâches consultables en quelques secondes via une application de ce type", a souligné Gérard Dahan, Chief Marketing Officer et Senior Vice President EMEA chez Determine.

Les technologies constituent véritablement la pierre angulaire des évolutions du moment, dans le souci de donner à la fonction achats une dimension plus stratégique. Sur 1 600 collaborateurs qui oeuvrent au sein des achats du groupe Thalès, près d'un tiers travaillent en amont et se positionnent sur l'innovation et la recherche de solutions nouvelles, a précisé Roque Carmona, CPO de Thalès..

La fonction achats, au coeur d'un écosystème d'entreprises

En raison de ses contacts avec les fournisseurs et leurs propres innovations, la fonction achats est capable d'avoir un temps d'avance en matière de nouvelles pratiques. Elle permet d'être, de par sa position, en avance de phase sur les évolutions souhaitables, ce qui lui donne une rôle stratégique fort et pertinent à l'égard de la direction générale.

L'Oréal a ainsi décidé de remanier sa direction achats afin de "travailler en entreprise étendue" : il s'agit pour le groupe de partager sa stratégie avec les fournisseurs (évolution des plastiques, des matières premières, des solutions numériques...). "Nos seuls fournisseurs de rang 1 représentent 500 000 salariés. Il importe qu'ils comprennent la finalité de ce qu'ils font pour le compte de notre entreprise", a expliqué Régine Lucas, Chief Procurement Officer de L'Oréal. "Nous incitons nos fournisseurs à se préparer aux disruptions actuelles et à venir. On parle beaucoup de technologie lorsqu'on évoque les bouleversements, mais n'oublions pas l'environnement et l'écologie qui sont à la source de disruptions tout aussi fortes. Il existe déjà des comparateurs de produits de beauté selon des critères d'utilisation de produits écoresponsables dans les fabrications du secteur. Les attentes sont en forte évolution sur ce plan."

Dans une telle démarche, il importe de "dérisquer" les relations fournisseurs. Au lieu de signer des contrats de deux ou trois ans, pourquoi ne pas s'engager sur quatre ou cinq ans ? "De toute façon, une grande majorité du panel fournisseurs des directions achats est systématiquement renouvelée. Avec une confiance et des garanties accrues au niveau de la relation fournisseurs, on créé les conditions d'une collaboration et de développements de long terme autorisant davantage d'investissements au sein des projets des fournisseurs", a ajouté Régine Lucas.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet