Recherche
Magazine Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Gérer les risques de corruption à l'export

Publié par Anne-Sophie David le

Je m'abonne
  • Imprimer

Dispositif anti-corruption, avantage concurrentiel ?

Baptiste Pécriaux de Transparency International France l'a martelé : "Adopter un dispositif anti-corruption, c'est se garantir de pouvoir accéder à certains marchés".

Il a exposé les différents points clés et étapes à suivre pour mettre en place un tel dispositif :

1 - Engagement public de la direction et des associés pour une politique de tolérance zéro à l'égard de la corruption

2 - Adoption d'un programme détaillé comprenant : la désignation d'un référent éthique rattaché à la direction, une analyse des risques de corruption pour l'entreprise

3 - Règles claires dans les relations avec partenaires (sous-traitants, fournisseurs, intermédiaires)

4 - Procédures adaptées d'engagements des dépenses, validation des paiements et contrôle

5 - Diffusion en interne et externe des engagements pris par l'entreprise en matière de lutte contre la corruption

6 - Évaluations et mises à jour régulières du programme anti-corruption

Lire en page 4 : Risques majeurs dans les pays à faible informatisation des opérations en douane

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet