En ce moment En ce moment

Les distributeurs électroniques, face aux difficultés d'approvisionnement

Publié par le - mis à jour à
Les distributeurs électroniques, face aux difficultés d'approvisionnement
© Hasloo Group

Les composants individuels de technologie de réseau sont désormais difficiles à obtenir en petites quantités. Mais "il Il existait déjà des goulets d'étranglement pour certains composants électroniques avant la pandémie", explique Christian Reinwald (reichelt elektronik)

Je m'abonne
  • Imprimer

La crise sanitaire n'a épargné aucun secteur et les distributeurs ont connu leur lot d'incertitude. Si les distributeurs électroniques n'ont pas ou peu rencontré de goulets d'étranglement au niveau de leur offre pour des groupes de produits entiers, en revanche, les produits isolés en provenance d'Extrême-Orient ont été plus difficiles à obtenir. Les mesures restrictives ont entraîné des perturbations dans la production et, fait passer les délais de livraison de trois à six mois avec une augmentation des tarifs. Les composants individuels de technologie de réseau sont désormais difficiles à obtenir en petites quantités. "Toutefois, il existait des signes avant-coureurs de goulets d'étranglement pour certains composants tels certains boîtiers en plastique", explique Christian Reinwald, responsable de la gestion des produits et du marketing chez reichelt elektronik.

Pourquoi les délais de livraison des produits individuels en provenance d'Extrême-Orient ont-ils été portés de 3 à 6 mois ? S'agit-il d'un problème mondial ou simplement d'un problème d'Extrême-Orient ?

Suite aux fermetures de nombreuses usines de production en Chine et plus précisément sur Wuhan, région très industrielle, les chaînes d'approvisionnement ont été interrompues. A la fin du confinement, elles ont souvent pu retrouver rapidement l'accès à des matières premières, mais sans pour autant avoir assez de travailleurs disponibles (ou l'inverse). Il y a également eu des problèmes de ce type en Italie ou au Royaume-Uni. En effet, des retards ont été enregistrés pour des produits individuels tels que les boîtiers en plastique en raison du confinement. Les entreprises et les clients doivent continuer à s'attendre à des retards de livraison, s'ils ont dû faire appel à des entreprises européennes qui ont été fermées ou dont la production était limitée pendant la crise. Même si une grande partie de la production a lieu en Extrême-Orient, laissant penser qu'il s'agit d'un problème qui leur est propre, il faut considérer l'ensemble de la chaîne de valeur, y compris les fournisseurs de services logistiques. C'est ainsi que des entreprises chinoises ont repris la production et ont livré tout ce qui était prêt à être expédié à Hong Kong, alors qu'il n'y avait pas suffisamment de moyens de transport et de main d'oeuvre pour le faire.

Pouvez-vous expliquer les premiers signes de goulets d'étranglement pour certains composants ?

Il existait déjà des goulets d'étranglement pour certains composants électroniques avant la pandémie. En effet, avec l'émergence et le développement de nouvelles technologies, la demande de composants électroniques a explosé. Toutefois, les capacités de production ne peuvent être augmentées que de manière limitée, quel que soit l'endroit où elles se trouvent. Certains composants spécifiques sont désormais produits exclusivement en Chine, et la pandémie a exacerbé le problème et l'a porté à l'attention de tous, dont les médias.

La fin de la pandémie dans certains pays va-t-elle améliorer la situation en ce qui concerne la chaîne d'approvisionnement des produits électroniques ? Combien de temps cela pourrait-il prendre ?

La question est plutôt de savoir quelle voie les pays vont choisir. Il faut choisir entre : sortir de la crise, malheureusement peut-être sans tenir compte de questions qui étaient très présentes dans nos esprits avant la pandémie (comme la durabilité), ou relever le défi de la crise et le considérer comme une opportunité pour les nouvelles technologies. Si nécessaire, les processus à valeur ajoutée seront redéfinis et rendus plus régionaux, qu'il s'agisse de substances actives pour les médicaments ou de composants électroniques pour les dispositifs médicaux.

En fonction de la réaction des pays ou des industries à cette situation, les processus autour des chaînes d'approvisionnement pourraient changer.

Les défis quotidiens des chaînes d'approvisionnement mondiales pour les produits électroniques sont connus en Europe et ne sont pas nouveaux. Ainsi, des industries telles que l'automobile, les équipements médicaux, l'aérospatiale, etc., pourront probablement y faire face relativement rapidement. Il reste à voir si l'industrie choisira d'autres voies et si cela entraînera également un changement dans la chaîne d'approvisionnement.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

la rédaction

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet