En ce moment En ce moment

Directions achats et secteur adapté: mettez votre collaboration en lumière !

Publié par le | Mis à jour le
Directions achats et secteur adapté: mettez votre collaboration en lumière !
© Trueffelpix - Fotolia

Dans le cadre des Trophées Femmes en EA, organisés le 5 mars prochain par Handiréseau, les directions achats sont invitées à mettre en avant leur collaboration avec une entreprise du secteur adapté. Rencontre avec le chef d'orchestre de ces Trophées: Dominique du Paty de Clam:

  • Imprimer

Vous invitez les directions achats à présenter une collaboration partenariale menée avec une EA. Expliquez-nous le principe et quels types de collaboration peuvent être mises en avant ?

Dominique du Paty de Clam

La nouvelle loi handicap insiste sur l'emploi direct, c'est-à-dire sur le recrutement et le maintien dans l'emploi ; en effet, plus de 20% des actifs en situation de handicap, sont au chômage. Pour autant, les prestations du secteur du travail adapté ne doivent pas disparaître, et d'ailleurs, dans le cadre de leur politique achats responsables, les services achats ne souhaitent pas se désengager.

Nous avons pris un risque cette année car les candidatures étaient généralement présentées par les EA elles-mêmes. A partir de maintenant, un service achats ou un prescripteur présentera, en accord une entreprises adaptée, une ou plusieurs femmes qu'ils souhaitent voir récompenser pour le travail qu'elle(s) a(ont) réalisé pour eux. Lorsque l'environnement légal change, quand les choses se dessinent sans être encore très bien définies, c'est là que nous sommes les plus imaginatifs ! Ca n'est pas pour rien que certains de nos clients nous appellent leur "aiguillon novateur".

A l'origine, les Trophées Femmes en EA récompensaient "uniquement" des femmes méritantes exerçant dans le secteur adapté. Pourquoi vouloir aujourd'hui récompenser un tandem "femme/achats"?

Par ce binôme, nous voulions valoriser les partenariats avec le STPA (secteur du travail protégé et adapté). Notre objectif est de mettre en avant les partenariats client/fournisseur EA qui se passent bien, et Dieu sait s'il y en a ! Ce sont les acteurs du terrain qui sont à l'origine de cette collaboration durable - les femmes en EA notamment - dont les parcours et la qualité de travail sont mis en lumière par nos Trophées. Les services achats sont rarement mis en avant en tant que levier de professionnalisation de leurs fournisseurs : ils le sont pourtant dans bien des cas. C'est la raison pour laquelle, Pierre Pelouzet, le Médiateur des Entreprises a souhaité, avec son équipe, accueillir et sponsoriser cet événement unique, où l'ADRA, le CNA et le magazine Décision Achats mettent à l'honneur, par leur implication, la fonction achats et ses acteurs.

Comment qualifieriez-vous aujourd'hui la relation entre les acheteurs et entreprises du secteur adapté ?

Depuis quelques années, les acheteurs connaissent mieux le secteur du travail adapté et développent des collaborations très dynamiques avec nombre de ces entreprises. Malheureusement, ils ont parfois du mal à les sourcer ; c'est aussi l'idée de nos "networking mystère" qui seront lancés lors des Trophées, le 5 mars prochain, à l'heure du déjeuner.

En quoi les acheteurs ont-ils contribué, selon vous, à la professionnalisation du secteur ?

Les services achats poussent souvent certaines EA à innover en leur demandant des prestations que ces fournisseurs n'avaient pas l'habitude d'offrir. L'acheteur bienveillant est non seulement exigeant mais souhaite aussi que son fournisseur se développe et monte en compétence. C'est sur cette affirmation que nous avons voulu les associer aux 5 ans des Trophées et ils répondent présents ! N'oublions pas que c'est grâce aux acheteurs et à leurs partenariats avec les EA que le STPA a réussi à se diversifier et à répondre aux besoins réels de leurs entreprises clientes.

Est-on aujourd'hui sorti de l'externalisation de services à faible valeur ajoutée ? Tel prestations de nettoyage et autres ?

Il faut soutenir les prestations à "faible valeur ajoutée" car elles sont, pour certains travailleurs en situation de handicap, leur unique savoir-faire. Les services achats ont une responsabilité dans leur collaboration avec les entreprises adaptées : proposer un projet à chaque travailleur en situation de handicap de chaque EA - depuis la prestation de nettoyage jusqu'à la prestation de conseil la plus pointue. En commandant une prestation, en signant un contrat, il faudrait que chaque acteur soit conscient de son impact sur le travail et l'épanouissement des personnes en situation de handicap ; les femmes en EA étant en minorité, et leur formation initiale étant inférieure à celle des hommes, le rôle des services achats dans leur professionnalisation est d'autant plus indispensable et importante à remercier.

Pensez-vous que la loi Handicap va modifier les équilibres, voire freiner le développement de cette collaboration ?

C'est bien ce que nous ne voulons pas ! Les EA et les acheteurs doivent continuer à travailler main dans la main et, d'après mes informations, la nouvelle loi handicap n'aura qu'un impact très relatif sur ces collaborations. Les achats réalisés auprès du secteur adapté viendront minorer la contribution handicap des entreprises ordinaires dites classiques et leur impact sur les achats responsables devrait rester conséquent. On ne met pas en place une politique d'achats responsables pour la balayer d'un revers de main !

Lors de la journée des Trophées, vous proposez aux acheteurs de venir rencontrer des acteurs du STPA. Quel type d'entreprises pourront-ils y voir ?

Nous accueillons chaque année plus de 70 entreprises adaptées qui viennent de toute la France soutenir leurs candidates ou juste se rencontrer pour travailler ensemble. Sans forfanterie, nous accueillons les meilleures d'entre elles, les plus dynamiques et les plus collaboratives. Tous les secteurs professionnels y sont représentés. Nous soutenons ainsi le "Made in France", orientation favorisée par le ministère de l'Economie et des Finances et par Pierre Pelouzet, Médiateur des entreprises, et son équipe. Le made in France est un vrai levier pour les TPE / PME et doit favoriser le rayonnement des entreprises adaptées : les femmes de leurs équipes contribuent à leur développement et à leurs innovations.

Pour plus d'informations sur ces Trophées et pour déposer un dossier : cliquer ici
Lire aussi:

Vous travaillez avec le secteur adapté? Présentez votre collaboration !

François Asselin: "Il est primordial que le secteur adapté et les entreprises puissent travailler ensemble"

Réforme de la Loi Handicap : un nouvel élan pour les achats responsables ?


no pic

Aude Guesnon

Rédactrice en chef de décision-achats.fr et de Décision Achats

Après avoir exercé plus de dix ans en tant que réactrice en presse quotidienne, j’ai voulu découvrir un autre pan du métier : je suis devenue secrétaire [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Ecosystème

Par Hannah Rossiter et Jean-Jacques Quang, Duff & Phelps

Avec la multiplication des règlementations, la fonction Compliance est aujourd'hui essentielle dans les organisations. Pour être efficace et [...]