En ce moment En ce moment

La voiture demeure indispensable à la mobilité des actifs français

Publié par le

Je m'abonne
  • Imprimer

La voiture, essentielle à la mobilité des actifs français

80% des actifs français utilisent une voiture à un moment donné pour leur trajet domicile-travail ; 40% utilisent uniquement la voiture pour ce trajet : la voiture continue d'occuper une place prépondérante dans la mobilité des Français qui travaillent. Pour 85% de ceux qui utilisent la voiture pour se rendre sur leur lieu de travail, il s'agit de leur mode de transport principal :

- pour des raisons de rapidité : 45%. C'est notamment le cas pour les communes de plus de 200 000 habitants (hors unité urbaine de Paris) : 53%. ? pour des raisons d'autonomie : 41%. Ce besoin d'autonomie se retrouve particulièrement en Ile-de-France : 52%.
- parce qu'ils n'ont pas d'autres modes de transport : 49%. Les communes rurales sont davantage concernées : 72%.

"Pollution, embouteillages, coût : les détracteurs des voitures rivalisent d'arguments pour promouvoir l'abandon des véhicules motorisés au profit des transports en commun. Néanmoins, si ces derniers peuvent en effet représenter une véritable alternative à Paris, par exemple, où le maillage des métros et bus est particulièrement dense, la voiture reste indispensable pour près de la moitié des actifs français qui n'ont pas accès à d'autres moyens de locomotion pour se rendre sur leur lieu de travail", explique Cédric Marquant, directeur marketing & Business Development d'Alphabet France.

La voiture, pour des trajets facilités

Les actifs français qui utilisent la voiture comme mode de transport principal parcourent en moyenne 44 kilomètres (aller-retour) entre leur domicile et leur travail. En termes de durée pour effectuer ce trajet, les habitants des petites et grandes communes mettent le même temps pour aller travailler : 29 minutes en moyenne. Les répondants situés en unité urbaine de Paris mettent en moyenne 43 minutes. L'utilisation d'un véhicule permet de gagner en moyenne 20 minutes sur le temps de trajet.

Voiture, mobilité & entreprises

D'après les actifs sondés, la part des entreprises mettant à disposition de leurs salariés des moyens de mobilité est plutôt faible :

- 14% disent pouvoir se faire rembourser leurs frais kilométriques de manière forfaitaire et 8% au réel,
- 34% peuvent bénéficier d'un remboursement partiel et 4% d'un remboursement total d'un abonnement aux transports en commun,
- 15% des actifs français travaillent dans une entreprise mettant à disposition de leurs salariés des véhicules de services et/ou de fonction,

Néanmoins, dès lors que ces programmes sont mis en place par les entreprises et connus des salariés, ils sont largement plébiscités :

- 78% de ceux dont l'entreprise propose un remboursement forfaitaire des frais kilométriques en bénéficient, et 71% profitent d'un remboursement de ces frais au réel,
- 55% des actifs dont l'entreprise effectue un remboursement partiel de leur abonnement de transports en commun en bénéficient, et 74% de ceux dont l'entreprise le permet se voient accéder au remboursement total de ces frais,
- sur les 15% des déclarants dont l'entreprise possède une flotte automobile, 73% en bénéficient.

"Peu d'entreprises semblent proposer à leurs salariés des aides et des solutions de mobilité. Pourtant, lorsque ces solutions existent et sont connues des employés, elles remportent un franc succès : 73% des salariés travaillant dans les 15% des entreprises possédant une flotte automobile bénéficient de ce service. Cet avantage, qui peut faire la différence lors d'une négociation salariale et contribue largement au bien-être du salarié, est facile à mettre en place au sein des entreprises", commente Cédric Marquant.

Lire la suite en page 3: Motorisation : l'hybride préférée - Le covoiturage, de plus en plus plébiscité


Je m'abonne

La rédaction vous recommande

la rédaction

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet