Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Publié par le | Mis à jour le

Je m'abonne
  • Imprimer

Montée en compétences et en connaissances

Vraisemblablement, l'environnement de travail est voué à se complexifier. D'où la nécessité de nouer des liens plus étroits avec la direction immobilière. "Le DET doit se tourner davantage vers le coeur de métier de son employeur pour en devenir le traducteur", résume David Ernest. Le pilotage du FM pourrait être de plus en plus externalisé ; le FMer se voyant endosser un éventail de missions élargi, notamment pour satisfaire aux enjeux du bien-être au travail et de la performance énergétique. "Certains grands groupes veulent confier toutes les missions qui ne relèvent pas de leur coeur business à un interlocuteur unique pour se dégager du temps et de l'énergie", rapporte David Ernest. Ce constat, Philippe Léonard le partage amplement. "Quelques clients désirent que nous devenions leur gestionnaire de site, tel un syndic. Ce n'est pas un nouveau métier à proprement parler mais plutôt un additif de nos prestations". Cela conduit les FMers à remodeler leur modèle économique et leurs conditions tarifaires. "Il nous faut offrir plus d'agilité dans nos contrats, de manière à mieux répartir les risques de variabilité d'usages avec un forfait réduit englobant les services indispensables au bâtiment et un variable tenant compte de l'occupation réelle des bâtiments", prévoit David Ernest.

Pour consolider leurs compétences et satisfaire à ces enjeux complémentaires, ils pourraient être amenés à se regrouper temporairement ou plus durablement. Depuis décembre 2020, Atalian Facilities et Spie Facilities se coordonnent par exemple pour réaliser les prestations de FM (propreté, multi-technique, accueil, sûreté, traitement des déchets et services aux occupants) sur les plateformes de Roissy-Charles de Gaulle et Orly (5 sites tertiaires et 3 sites industriels), mobilisant près d'un millier de collaborateurs. "Le bénéfice de ce partenariat pour Air France réside dans la parfaite maîtrise de la sous-traitance. Au moins 95 % des métiers sont pilotés par nos équipes", explique Philippe Léonard.

Pas moins d'un million de mètres carrés de surface de bâtiments vont ainsi être pilotés, avec le concours de solutions innovantes et digitales. "Nous allons nous appuyer sur notre expertise, notre solution digitale unifiée SMART FM 360°, les méthodes de Lean Management ainsi que sur nos savoir-faire en matière d'efficacité énergétique pour délivrer un service sur mesure", détaille Cyril Pouet, directeur général de Spie Facilities. L'optimisation des FM passe inéluctablement par une analyse fine des données collectées par IoT. "La digitalisation de l'immobilier permet de comprendre ce qui s'y passe et ce qui y est consommé", rappelle David Ernest.

En bref, la Covid-19 a mis en lumière et sans doute accéléré le rôle que peut endosser le FMer. "Il faut rester ouverts à ce marché en forte mutation. Il y a de belles opportunités à saisir", conclut Aurélie Fort.


Focus -

Chez L'Oréal, les Campus d'Ile-de-France (12 000 postes) ont été presque désertés du jour au lendemain, lors du premier confinement. "Depuis, il y a deux catégories de Campus, ceux de la Recherche qui ont repris de l'activité et les autres quasi vides par moments. Les effectifs varient chaque jour de 500 à 50 salariés sur site", commente Laure Chatelard, directrice des achats Campus France de L'Oréal. Pour réussir à jongler avec une telle variabilité, le groupe entretenait des liens très étroits et quotidiens avec ses fournisseurs. "Malgré ces incertitudes, ils se sont adaptés et ont été force de proposition pour assurer la sureté, la sécurité, le bien-être des L'Oréaliens présents, et répondre aux normes sanitaires. Dès mars, nous avons travaillé à livre ouvert avec les sociétés de restauration collective, ce qui a permis de les accompagner sur leurs coûts incompressibles. Nous avons aussi adapté le Contrat de performance énergétique conclu avec Engie. Les ajustements avec les 15 plus importants fournisseurs ont représenté un coût mais ont renforcé les partenariats. C'est du win-win".

_par"> Réenchanter le bureau

_par"> Par ailleurs, des espaces de travail sont progressivement réorganisés pour coller aux besoins d'échanges des équipes qui reviennent sur les Campus. Pour mieux organiser et gérer ces espaces et permettre aux collaborateurs de trouver le bon lieu de travail (bulles...), des capteurs sont, par exemple, en cours d'installation sur certains Campus. Le premier test avait été fait sur Seine 62 et sur le Loft. "Les directions des Campus vont, ensemble, analyser les retours d'expérience et intégrer les demandes et habitudes de nos collaborateurs pour leur offrir des espaces chaleureux, efficaces, adaptés au métier et au rythme de chacun. Nous cherchons à réenchanter l'usage du bureau
et à anticiper les services qui apportent une réelle aide, un confort à tous, et ce en s'appuyant sur des outils digitaux, comme la Smart Application ou le pilotage des bornes électriques"
. En clair, L'Oréal se prépare pour demain.

Je m'abonne

Fanny Perrin d'Arloz

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles