Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

"La RSE est une priorité du plan stratégique de la direction des achats du groupe Société Générale"

Publié par Aude Guesnon le

Je m'abonne
  • Imprimer

Le Groupe s'engage à renforcer, partout dans le monde, ses standards sur le respect des droits des populations autochtones, en ligne avec les standards internationaux. Ceci, impacte-t-ils les achats de la Société Générale dans leurs relations avec leurs fournisseurs ?

Etant donné la nature des achats effectués par le Groupe, cet engagement n'impacte pas en premier lieu la relation avec nos fournisseurs mais, nous restons vigilants. En effet, dans le cadre du travail que nous effectuons pour obtenir une nouvelle cartographie des risques RSE pour nos catégories d'achats, la problématique du respect des droits des populations autochtones est identifiée et prise en compte le cas échéant dans l'évaluation du risque sur les droits de l'Homme. Sur un dossier particulier, nous pourrions aussi nous appuyer sur les équipes d'évaluation des impacts environnementaux et sociaux des équipes commerciales en charge du financement des grands projets de nos clients.

Quelles actions concrètes appliquez-vous pour répondre à l'objectif réduction de 25% des émissions de CO2 par employé à l'horizon 2020 ?

Nous allons continuer à travailler sur les projets d'économies d'énergies, cela se matérialise par le développement des projets Green IT, l'amélioration de la performance énergétique des bâtiments, la réduction du papier et l'amélioration des performances environnementales de l'ensemble des produits et services achetés par le Groupe. Par exemple, en 2017, dans le cadre du renouvellement de la flotte automobile, les équipes achats ont intégré une démarche d'achat responsable dès les premières réflexions sur le projet. Une grille d'évaluation environnementale a été réalisée et une pondération RSE de 10% a été appliquée. Des véhicules électriques ont également été mis à disposition dans le catalogue, associé à des messages d'incitation forts autour de la mobilité électrique vis-à-vis de notre banque de détail.

Autre exemple, le projet de coffre-fort électronique, ayant pour but de dématérialiser les bulletins de salaire, a permis de réduire considérablement la consommation de papier (3,4 tonnes de papier et 7 tonnes de CO2 économisées chaque année).

Comment les gestionnaires du voyage d'affaires, du travel et des services généraux sont-ils amenés à travailler sur cet objectif - comment gèrent-ils cette taxe carbone interne ? Quelles autres familles d'achats sont impactées ? Et comment travaillent-elles pour répondre à cet objectif ?

La politique de consommation Groupe pour les déplacements professionnels a été redéfinie en 2017, conjointement par la direction des achats et la direction financière. Elle vise à maîtriser les dépenses liées aux frais de déplacements, mais aussi à réduire l'empreinte carbone du Groupe, notamment au travers d'actions comme l'incitation à la visio-conférence, ou l'utilisation du train chaque fois que possible et sur des destinations et durées prédéfinies.

Le Groupe a mis en place un dispositif d'incitation fondé sur une taxe carbone interne calculée en fonction des émissions de chaque entité du Groupe et redistribuée pour financer des initiatives internes d'efficacité environnementale. Les projets liés à la réduction de l'impact des transports sont éligibles à ce dispositif, tout comme les projets liés à la réduction des déchets et des consommations de papier, les économies d'énergie liées aux bâtiments et le Green IT. En 2017, 57 initiatives internes d'efficacité environnementale ont été ainsi récompensées.

Grâce au dispositif taxe carbone, 11 000 tonnes de CO2 sont évitées par an (soit l'équivalent de 11 000 A/R Paris - New York) depuis 4 ans.

La taxe carbone interne, mécanisme incitatif, permet aux équipes de prendre conscience des impacts environnementaux de leurs achats et les oriente dans leurs prises de décisions.Cette incitation permet au Groupe de diminuer progressivement le recours aux achats de biens et services énergivores au profit d'autres plus respectueux de l'environnement. Société Générale a notamment la volonté d'élargir son périmètre de reporting CO2, ce qui nous pousse à solliciter et accompagner de plus en plus nos fournisseurs dans la mesure de l'impact carbone de leurs produits ou de leurs prestations.


Je m'abonne
no pic

Aude Guesnon

Rédactrice en chef de décision-achats.fr et de Décision Achats

Après avoir exercé plus de dix ans en tant que réactrice en presse quotidienne, j’ai voulu découvrir un autre pan du métier : je suis devenue secrétaire [...]...

Voir la fiche

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles