En ce moment En ce moment

Faciliter le quotidien de ses collaborateurs: un enjeu, une réponse?

Publié par le

Je m'abonne
  • Imprimer

La conciergerie se doit d'être installée dans un endroit de passage naturel et faire l'objet d'animations régulières pour susciter l'adhésion des collaborateurs. "Hormis l'événement festif qui doit être organisé à son lancement, il est nécessaire de proposer des animations tout au long de l'année pour la dynamiser, comme la journée pour réparer son téléphone ou nettoyer sa voiture ; des événements que les utilisateurs peuvent réserver en un clic sur leur téléphone grâce à l'application smartphone", recommande Cécile Tauvel. Quant aux horaires d'ouverture, ils doivent être fonction des usages et de la taille du site.

"Vouloir mettre en place un système équitable pour l'ensemble de ses sites peut consister à élaborer différentes couches avec un concierge à plein temps au siège de l'entreprise, une permanence deux fois par semaine sur des antennes régionales et une e-conciergerie pour les salariés en home office", conseille Frédéric Angelot. En moyenne, il faut compter trois mois de mise en route avec une montée en charge progressive, quitte à élargir la vacation après quelques mois d'utilisation. "Un concierge à temps plein se justifie pleinement sur un site accueillant entre 500 et 1 000 collaborateurs", analyse Frédéric Angelot. Il faut compter à partir de 90 k€ HT par an. "Ce coût doit être appréhendé comme un investissement et non une dépense. Chaque requête pouvant faire gagner 20 minutes de temps sur le temps de travail d'un collaborateur, le ROI peut être rapide", avertit Céline Laborde, directrice marketing au sein de Circles France.

Sonder régulièrement les travailleurs sur leurs attentes peut être opportun pour accroître les usages de la conciergerie et des autres services déployés pour le bien-être au travail. La cohabitation entre les générations X et Y peut rendre cette analyse plus délicate. "Les jeunes sont très intéressés par les bars à sieste qui leur permettent de pallier leur manque de sommeil - les complexes au travail tombant avec les nouvelles générations -, les jeunes mamans peuvent être sensibles à l'installation de box pour tirer leur lait et ainsi continuer d'allaiter leur bébé... Les jeunes générations sont aussi en attente d'une restauration alternative. Passé 45 ans, les collaborateurs sont plus séduits par l'installation d'une salle thématisée où ils peuvent venir prendre le café, comme un espace forum ouvert ou une salle de bibliothèque", illustre Christophe Gmyr.

C'est aussi l'une des raisons de l'immersion progressive au sein de l'entreprise de l'hospitality manager, également appelé community manager. Chef d'orchestre du bien-être interne, il est chargé d'agréger l'ensemble des services proposés et d'animer les communautés pour créer du liant entre elles. Ramener la convivialité au sein de son entreprise peut aussi conduire à repenser son accueil, en revenant finalement aux fondamentaux selon Christophe Gmyr : "Il peut s'agir de faire patienter un client dans un espace cocooning avec un café, en lui communiquant les codes wi-fi, voire sur certains lieux de s'emparer des nouvelles technologies pour recréer une nouvelle sorte d'humanité, avec les conciergeries virtuelles, par exemple."

Lire la suite en page 3 : Un confort guidé par le digital

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Fanny Perrin D'Arloz

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet