Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Publié par le | Mis à jour le
© ©gpointstudio - stock.adobe.com

Je m'abonne
  • Imprimer

Des kits de protection individuels pour "responsabiliser les collaborateurs"

Il faut également un engagement fort des collaborateurs présents sur place. Charge ainsi à chacun de désinfecter avec des lingettes son poste de travail en arrivant, selon l'Arseg, l'association des directeurs de l'environnement de travail. Ainsi, de nombreuses entreprises comme Onet, Atalian ou Elior Services proposent des kits de protection individuels "pour responsabiliser et rassurer les collaborateurs." Les entreprises doivent également mettre à disposition des distributeurs de gel hydroalcooliques dans les parties communes, entrée, hall, paliers ascenseurs, cafétérias, etc. "Nous travaillons avec nos prestataires habituels et d'autres comme Initial pour nous fournir en distributeurs de gel ou en sèche-mains, ... et nous mettons à disposition des salariés des gels hydroalcooliques à l'entrée des ascenseurs ou dans les espaces de convivialité, avec des boîtes de gants ", précise le cofondateur de Deskeo. Enfin, l'Arseg recommande la suppression des téléphones, claviers et souris des espaces en flex office et en open office pour en doter chaque collaborateur. Et pour Génie des Lieux, cabinet de conseil en ingénierie, l'aménagement des bureaux en flex office est un chance car "les bureaux y sont impersonnels et donc plus facilement lavables."

Au final, une des conséquences de cette crise sanitaire est la revalorisation du métier. Une profession souvent laissée dans l'ombre qui se sent davantage "écoutée, valorisée en tant que fonction support", conclut le directeur général du développement d'Atalian.


Des grooms d'ascenseurs pour éviter la contamination

La lutte contre le Covid-19 ne se limite pas aux prestations de nettoyage et de propreté des bureaux. Ainsi, l'aménagement des espaces de travail, tout comme l'accueil en entreprise sont amenés à être repensés. Pour le cabinet d'ingénierie Génie des Lieux, "à terme, il y aura un changement des politiques achats avec la recherche de matériaux traités à moyen et long terme pour le mobilier". Tandis que certaines entreprises déconseillent les réunions physiques au bureau, d'autres ont des capteurs digitaux connectés pour connaître le taux d'occupation des salles.

De son côté, l'accueil se digitalise davantage avec par exemple l'envoi de QR codes pour que le visiteur puisse directement imprimer son badge et que son rendez-vous soit notifié d'un sms et ainsi éviter au maximum de croiser d'autres collaborateurs en attendant dans le hall d'accueil. Cette crise sanitaire est aussi l'opportunité pour les cellules innovation des entreprises de nettoyage ou d'aménagement d'espaces d'imaginer des solutions innovantes ou de nouveaux services. Ainsi, chez Elior Services, un service de grooms d'ascenseurs est proposé pour éviter la contamination des salariés via les points dits de contacts. Et d'une façon générale, des installations techniques existent déjà avec des ouvertures de portes à l'aide du coude ou du pied, tout comme des détecteurs de présence pour la lumière.


Je m'abonne

Marie-Amélie Fénoll

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles