En ce moment En ce moment

[Tribune] La pérennité des entreprises dépend aujourd'hui de la gestion de leurs risques

Publié par le

Je m'abonne
  • Imprimer

Les ingrédients pour réussir sa stratégie de gestion des risques

Dans les grands groupes, un risk-manager est dédié à la gestion des risques et il s'appuie sur des outils informatiques. Le plus souvent il fait appel à des experts métiers et consultants sur les sujets spécifiques comme la cyber-sécurité, la législation...

Un riskmanager ou une personne référente qui réalise le suivi au quotidien et sont les coordinateurs clés si une crise arrive

Aujourd'hui, les autres entreprises ont aussi besoin de mettre en place une gestion de leurs risques mais elles n'ont pas les moyens de financer un risk manager. La solution consiste à former une personne dédiée à la gestion des risques et lui donner accès à une plateforme de gestion des risques qui sera un vrai assistant au quotidien. Dans un premier temps, il est nécessaire que cette personne comprenne les enjeux d'une politique interne de gestion des risques et des crises. Il lui faudra travailler directement avec la direction sur ce sujet stratégique. En cas de crise, il est important que cette personne, soutenue par la direction, puisse être la personne qui coordonne et vérifie la bonne exécution des procédures en cas de sinistres.

Une plateforme logicielle qui soit un véritable assistant à la gestion de crise

Pour qu'elle puisse réaliser sa mission, il est indispensable qu'elle puisse s'appuyer sur une plateforme logicielle qui soit un véritable assistant. Bien évidemment la personne doit être accompagnée dans la mise en place de l'outil.

Le logiciel comprendra plusieurs fonctionnalités majeures :

-une capacité à éditer une cartographie des risques de l'entreprise;
- une modélisation des éléments permettant de calculer le coût des risques et de définir un plan d'actions tenant compte de l'urgence;
- un CRM qui alertera sur toutes les actions à renouveler ou à décider (renouvellement de contrats, nouvelles mises en conformité législatives...);
- un outil de suivi et de traçabilité des actions;
- une bibliothèque des procédures à suivre en prévention et en cas de sinistre (gestion de crise);
- un outil de veille sur les nouvelles réglementations et autres procédures à mettre en place;
- une possibilité d'actualiser les contrats d'assurance quasi automatisée

Cette personne pourra alors assurer la gestion de l'ensemble des actions et sera la coordinatrice des plans de crise en cas de sinistre.

L'appel à des experts pour optimiser la gestion des risques

Elle aura également à sa disponibilité la possibilité de recourir à des professionnels experts dans leur domaine. Par exemple les spécialistes en sécurité incendie, un consultant en cyber-sécurité...

Avec l'arrivée sur le marché de SIGR (système d'information à la gestion des risques) de plus en plus performant et la sensibilisation des dirigeants et managers aux enjeux positifs de la gestion des risques, de plus en plus d'entreprises sont aujourd'hui à même non plus de subir tout ce qu'elle implique mais bien de capitaliser dessus pour obtenir une norme ISO qui la valorisera, pour fédérer les équipes, générer la confiance des investisseurs, des partenaires et des clients et afficher une belle croissance.

Par David Museur - fondateur de la société RiskAttitude et vice-pésident du CJD International sur Monaco, cet ingénieur en prévention et maîtrise des risques et expert international en risques industriels a longtemps exercé comme risk manager pour un groupe international. Il enseigne notamment à l'Ecole des Mines, au Cesi , et au Miage.


Je m'abonne

David Museur, RiskAttitude

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet