Recherche
Magazine Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Prix d'achats des transports : le marché de la logistique, sous tension

Publié par le | Mis à jour le
Prix d'achats des transports : le marché de la logistique, sous tension

Le baromètre Redspher constate que l'équilibre est globalement revenu entre l'offre et la demande, ce qui devrait stabiliser les prix. Pour l'heure, une légère augmentation est toutefois enregistrée.

Je m'abonne
  • Imprimer

Ce baromètre des achats de transports (sur les semaines 12 et 13) est réalisé par la plateforme digitale Redspher, leader européen du transport à la demande, qui combine des solutions de facilitateurs et d'entreprises du transport afin d'offrir un service cohérent, adapté aux besoins des utilisateurs.


Dans un marché spot, le (dés)équilibre entre l'offre et la demande détermine si ce sont les acheteurs ou les vendeurs qui ont le vent en poupe. Dans un cycle économique normal, l'offre met entre 8 à 12 semaines pour s'adapter à la demande.

Cependant, la pandémie de 2020 et les mesures connexes ont eu un effet négatif considérable sur le marché du transport urgent, ce qui a entraîné un déséquilibre important et une pénurie de conducteurs et de véhicules tout au long du second semestre 2020. Face à cela, seul un premier trimestre solide donnerait suffisamment de confiance aux transporteurs pour commencer à investir dans des capacités supplémentaires, afin de garantir un avenir plus stable à moyen et long terme.

Les campagnes de vaccination menées dans toute l'Europe redonnent l'espoir d'un retour à une vie normale. Toutefois, des obstacles comme la pénurie mondiale de semi-conducteurs - composants électroniques, présents dans des milliards d'appareils électroniques, perturbant notamment le montage des véhicules automobiles - affectent la chaîne d'approvisionnement sur de nombreux marchés.

Durant les jours précédant Pâques, nous observons une légère augmentation de la demande et un réseau de transporteurs capable de réagir rapidement à ces exigences. Cet effet est principalement dû à l'augmentation du nombre de solutions proposées par camion, tandis que les offres de van restent relativement stables.

Bien que l'activité se stabilise depuis la mi-janvier 2021, les économistes soulignent que les indicateurs industriels globaux laissent entrevoir un second semestre prometteur. Ces prévisions mettent en avant une préoccupation majeure : la capacité des transporteurs sera-t-elle prête pour une reprise de l'activité après l'été ? Ou revivrons-nous le même second semestre qu'en 2020 ?


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande