Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

L'inflation pèse sur la commande publique

Publié par Audrey Fréel le - mis à jour à
Man touching an inflation concept on a touch screen with his finger
© thodonal - stock.adobe.com
Man touching an inflation concept on a touch screen with his finger

Au premier semestre 2022, la commande publique a progressé de 6,5 %, d'après le baromètre de la Banque des Territoires et Intercommunalités de France. Une évolution en partie liée à la hausse des prix, dont les effets commencent à se faire ressentir sur certains marchés.

Je m'abonne
  • Imprimer

51,2 Mrds €. Tel est le montant de la commande publique au premier semestre 2022, selon un baromètre publié par la Banque des Territoires et Intercommunalités de France, avec la contribution de la société Vecteur Plus. Cela représente une hausse de 6,5 %, par rapport au premier semestre 2021. Le nombre d'appels d'offre est en recul, pour un volume de marchés identique ce qui a fait progresser la valeur moyenne des achats. "Cette progression témoigne des premiers effets de l'inflation sur la commande publique", souligne Claire Delpech, responsable du pôle finances et fiscalité d'Intercommunalités de France. Sans surprise, les collectivités locales ont porté la commande publique au cours des six premiers mois de l'année. Elles représentent plus de la moitié (54 %) de celle-ci. Elles sont suivies par les bailleurs sociaux (17 %) et l'État (14 %). A noter que, chez les bailleurs sociaux, la commande publique a enregistré une croissance de 34,6 %. "Ce rebond s'explique probablement par un effet rattrapage, lié au Covid-19, par rapport à l'année précédente", commente Claire Delpech.

Baromètre commande publique

Baromètre commande publique

Les différents types d'acheteurs de la commande publique.

Les marchés de travaux neufs en recul

Le contexte inflationniste s'est particulièrement fait ressentir sur les achats de travaux neufs, qui accusent une légère baisse (-0,1 %). "La hausse des prix et les difficultés d'approvisionnement ont eu un effet recul sur ce type d'achats", confirme Claire Delpech. Les marchés de travaux neufs équivalent à 15 % de la commande publique. A l'inverse, les travaux de rénovation ont progressé de 5,1 % et comptent désormais pour 21 % de la commande publique. Les marchés de services ont également affiché une croissance dynamique au premier semestre (+19,3 %) et représentent 42 % de la commande publique. "Après la crise Covid, de nombreuses collectivités ont développé leurs activités de services", souligne Claire Delpech.

Baromètre commande publique

Baromètre commande publique

Nature des marchés de la commande publique.

Les bâtiments publics, premier poste de dépenses

En ce qui concerne les destinations de la commande publique, les bâtiments publics arrivent en première position avec plus de 11,5 Mrds € (+7,6 %) qui leur ont été affectés lors de la première moitié de 2022. Le logement arrive en deuxième position (7,5 Mrds €, +34,8 %), suivi des transports et voirie (7,4 Mrds €, -1,1 %).

Baromètre commande publique

Baromètre commande publique

Destination de la commande publique

Zoom sur la méthodologie du baromètre

Mis en place en 2015 par la Banque des Territoires et Intercommunalités de France, le baromètre de la commande publique suit les achats réalisés par les acheteurs publics en fonctionnement comme en investissement. Il repose sur une analyse systématique des appels d'offres et des avis d'attribution des marchés publics.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page