En ce moment En ce moment

Publié par Camille George le | Mis à jour le

Je m'abonne
  • Imprimer

Quels outils et moyens concrets mettre à leur disposition ?

L'État mettra à disposition un certain nombre de moyens. Il a déjà mis en place le portail unique de facturation électronique, Chorus Pro, permettant le transit dématérialisé des factures de nombreux acheteurs publics. À compter du 1er avril prochain, le service Dume sera opérationnel. Dans le cadre de la stratégie de l'État plateforme, les API vont se développer, permettant de relier et d'automatiser les échanges entre les administrations et les partenaires.

Des médiateurs numériques vont être déployés sur le terrain pour accompagner les collectivités. Quel sera leur rôle ?

La médiation numérique a pour objet de mettre les personnes en capacité de comprendre et de maîtriser les technologies numériques, leurs enjeux et leurs usages. Plusieurs pôles interrégionaux ont été mis en place. Il est sans doute possible de s'appuyer sur ces réseaux, mais cette fonction de médiation s'adresse en priorité aux usages du quotidien. Le plan prévoit, en revanche, l'élaboration d'un contenu de formation reposant sur la mise en commun des ressources. Dans l'idéal, la constitution d'un réseau de référents permettrait de parfaire l'effort de formation et d'accompagner les acheteurs et les entreprises.

Tout le monde n'en est pas au même niveau. Allez-vous vous appuyer sur les pionniers pour faciliter le partage de bonnes pratiques. (région Bretagne, Côte d'Or...) ?

Les acteurs locaux ont montré leur capacité à innover et la DAJ a toujours mis en avant les bonnes pratiques, comme dans le guide sur les achats innovants, car elles apportent des solutions opérationnelles que les acheteurs peuvent s'approprier. Le dynamisme et l'effet d'entraînement des ­collectivités citées sont essentiels. Il y en a beaucoup d'autres que vous n'avez pas évoquées. Nous les encourageons et les consultons régulièrement. Mais nous restons vigilants sur le fait que toutes les structures ne disposent pas des mêmes ressources ni de la même organisation. Il est important de montrer que la dématérialisation fonctionne aussi bien pour une structure de taille importante que pour une structure plus petite, et que ceux qui ont peu de moyens peuvent y arriver. C'est pourquoi l'action 2 de l'axe gouvernance a pour objectif de mettre en commun les outils ou applicatifs et les bonnes pratiques afin de capitaliser sur les expériences des acheteurs.

Dans le cadre du travail que nous menons actuellement sur le Dume, nous avons mis en place plusieurs entités pilotes regroupant des structures de toute taille et de toute nature. Nous comptons parmi elles des acheteurs particulièrement moteurs, notamment des régions ou des collectivités adhérents à des portails mutualisés déjà investis sur ces thématiques, mais aussi des petites collectivités ou des petits acheteurs prêts à se mobiliser sur le sujet.

Avez-vous prévu un suivi de mise en oeuvre spécifique ?

Le directeur de projet, placé auprès de la DAJ des ministères économiques et financiers, coordonne les administrations pilotes. Ensemble, ils déterminent les modalités de réalisation des actions, les indicateurs et les livrables, et établissent un bilan par direction à chaque échéance déterminée. Une première évaluation globale du plan est prévue en 2020 tant sur le respect du plan d'action que sur les effets obtenus.

lire la suite page 3 - Les coûts et la gains de la démat'


Je m'abonne
Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Par Synertrade

premiere vue cette loi peut representer de nouvelles contraintes pour les entreprises ainsi que des risques reputationnels et financiers Mais [...]

Sur le même sujet